Un pas de plus vers la dé-communisation

share on:

Pologne, Varsovie – La Pologne devra changer tous les noms d’espaces publics relatifs ou faisant référence à l’ère communiste. La Loi a été votée le vendredi 1er avril à l’unanimité par la chambre basse du parlement polonais.

Les maires ne pourront plus nommer les nouvelles rues et places, ou les nouveaux ponts, avec des noms de personnalités, d’organisations, d’événements ou d’après des dates relatifs à l’ère totalitaire communiste. Cependant, la loi ne s’applique pas pour les monuments et les plaques.

Pour les lieux publics déjà existant et concernés, les autorités devront soumettre leur cas à l’Institut National de la Mémoire de Pologne (IPN) et modifier les noms dans les douze mois suivant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Cette loi est toujours en attente de validation au Sénat et par le président. Le vote du Sénat ne devrait pas être un obstacle, la loi y ayant été préparée. L’entrée en vigueur aura lieu trois mois après acceptation de la loi.

Selon les rapporteurs de la loi, environ 1.200-1.400 lieux en Pologne sont concernés. Cette estimation se base sur un sondage effectué auprès des municipalités. Mais ce nombre pourrait aller du simple au double, toutes les municipalités n’ayant pas répondu au questionnaire.

Répondre :