Les Allemands réticents à l’idée de défendre la Pologne et les pays baltes

share on:

Allemagne – Les Allemands ne veulent pas défendre la Pologne et les Pays baltes contre la Russie, par Olivier Bault.

Un sondage réalisé début mars par l’institut TNS pour les Polonais de l’Instytut Spraw Publicznych (ISP) et les Allemands de la Fondation Bertelsmann a de quoi inquiéter les alliés d’Europe centrale et orientale. À la question de savoir si des soldats allemands doivent être envoyés pour défendre d’autres pays de l’OTAN comme la Pologne et les Pays baltes en cas d’attaque russe, 57 % des Allemands interrogés ont répondu non. Seuls 31 % ont répondu oui et 12 % n’étaient pas sûrs.

L’Allemagne est le principal obstacle au déploiement de forces de l’OTAN dans les pays de l’ancien bloc de l’Est car elle craint que cela n’envenime encore les relations avec la Russie. Les réticences allemandes à la présence de bases permanente de l’OTAN en Pologne et dans les Pays baltes ont été réitérées par la ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen il y a deux semaines pendant la conférence sur la sécurité GLOBSEC 2016 dans la capitale slovaque Bratislava.

Le commandant opérationnel des forces polonaises a également signalé, lors d’une conférence de presse avec le ministre de la Défense Antoni Macierewicz, la forte opposition allemande à la participation de forces ukrainiennes aux grandes manœuvres Anakonda 2016 qui se dérouleront en Pologne du 7 au 17 juin, avec la participation d’environ 31.000 militaires dont environ 12.000 Polonais, 13.900 Américains, 1.200 Espagnols et 1.000 Britanniques. Le général Tomaszycki a aussi évoqué des difficultés posées par les autorités allemandes pour la circulation sur le réseau routier des forces américaines censées se rendre d’Allemagne en Pologne pour ces manœuvres.

À l’automne 2014, les médias allemands publiaient un rapport sur la capacité opérationnelle des forces armées allemandes selon lequel l’Allemagne, en raison du sous-financement chronique de son armée, serait de toute façon incapable de secourir efficacement ses alliés de l’Est en cas de besoin.

9 Comments

  1. Alors qu’ils payent …
    Deux à trois cents milliards par an pour améliorer les moyens de défense des pays menacées par le régime poutinien. C’est la moindre des choses d’autant plus que leurs grands-parents sont à l’origine de l’état de délabrement politique, économique et militaire de ces pays abandonnés près de 50 ans à la barbarie criminelle de la Russie soviétique.

    1. Toute entrave venant d’Allemagne en vue d’empêcher la réalisation des opérations conjointes de défense des Etats européens devrait également être considéré comme un acte hostile …

      1. Etant donné que nos voisins allemands sont eux-meme incapables de se défendre, non seulement en ne se donnant pas les moyens d’avoir une armée digne de ce nom, mais en ne se défendant meme pas contre les barbares envahisseurs ( rappelez vous les agressions sexuelles de la St Sylvestre contre des allemandes à Cologne et ailleurs…), alors il ne faut pas que nos amis polonais et baltes s’étonnent du manque d’ardeur des allemands à les défendre le cas échéant…

        1. Nous sommes assurément sur la même longueur d’onde même si je m’exprime peut-être un peu plus crument que vous : j’avais aussi en tête cette incapacité à défendre les leurs sur leurs propres terres.
          Le renoncement à leur passé impérialiste expansionniste ne justifie en aucun cas cet avachissement moral généralisé.
          C’est bien pour cela que je pense qu’à chaque fois qu’il se montreront minables en jouant les bons samaritains universalistes et pacifistes, les patriotes européens seraient bien avisés de les renvoyer justement à ce passé.
          Je ne sais pas si je me fais bien comprendre …

  2. Les allemands ont parfaitement raison de même que la plus grande partie de l’EUROPE. POUTINE n’a aucune raison d’envahir les pays baltes. Quelle serait d’ailleurs son intérêt. Seul le criminel OTAN et les criminels yankees aiment la guerre ! (Voir la YOUGOSLAVIE, L’IRAK, la LIBYE et maintenant la SYRIE. Heureusement que tous nous avons POUTINE pour faire avancer la PAIX dans le MONDE. Quant à l’UKRAINE, les ricains auraient agi exactement de la même manière s’ils avaient été à la place de Monsieur POUTINE.
    Oui, vous avez eu un passé triste avec l’URSS mais la RUSSIE n’est pas l’URSS. Seuls, les USA et une très petite partie de l’OTAN sont belliqueux.
    Que pensez-vous donc de GUANTANAMO, cette possession américaine à CUBA et digne des plus grandes horreurs dont sont capables les USA ! Ne l’oubliez jamais !!! Et vivent les pays Baltes et de l’EUROPE centrale beaucoup plus méfiant à juste titre de l’EUROPE antidémocratique !
    Pourquoi pas un référendaire dans toute l’EUROPE ? Vous seriez très surpris du résultat et du nombre de pays qui veulent quitter cette EUROPE digne du Secrétariat du SOVIET SUPRÊME de l’EX UNION SOVIETIQUE !
    Quand demande t-on l’avis de la population ??? JAMAIS !!!

    1. A titre personnel, l’avis des échotiers de la désinformation poutinienne ne m’intéresse absolument pas : sinon, j’irais commenter leurs visions si particulière du monde sur leurs sites destinés.
      Sinon, pour votre information, même les électeurs de jobbik préfèrent encore Obama à votre icône néo-soviétique.
      Ne vous en déplaise :

Répondre :