Milošević innocenté, 10 ans après sa mort en prison

share on:

Ex-Yougoslavie – Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a innocenté Slobodan Milošević en mars 2016, dans un silence médiatique absolu. Il était accusé entres autres de génocide, de crimes contre l’humanité, d’infractions graves aux conventions de Genève et de violations des lois ou coutumes de guerre.

Aucune annonce officielle n’a été faite par le TPIY. La reconnaissance de l’innocence de l’ancien président de la Serbie se trouve quelque part dans le verdict de 2.590 pages concernant le leader serbe bosniaque Radovan Karadžić, verdict rendu en mars 2016, condamnant Karadžić à 40 ans de prison. C’est le journaliste Andy Wilcoxson qui a lu le verdict et rédigé un article mettant en lumière les erreurs que le TPIY reconnait ainsi avoir commises à l’égard de Milošević.

Il est écrit dans le verdict que Milošević n’est pas responsable de crimes de guerre perpétrés durant la guerre de Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995. Qu’il n’a pas fait partie d’une “entreprise criminelle commune”. Qu’il n’y a pas de “preuve évidente (…) que Milošević adhérait au plan commun” visant a expulser les Bosniaques et les Croates de Bosnie du territoire revendiqué par les Serbes. Le tribunal reconnait également que Milošević se tenait contre “l’épuration ethnique” dont il était question et les “crimes contre l’humanité”.

Slobodan Milošević a été retrouvé mort dans sa cellule de La Haye le 11 mars 2006, deux jours après avoir envoyé une lettre au Ministère russe des affaires étrangères dans laquelle il demande une aide médicale pour protéger sa santé physique des “activités criminelles dans cette institution, qui exerce sous le sigle de l’ONU”.

Nous invitons les lecteurs intéressés à consulter les liens suivants, en anglais :

L’article détaillé du journaliste Andy Wilcoxson : The Exoneration of Milosevic: the ICTY’s Surprise Rluing. Il renvoie à de nombreuses reprises au verdict de Radovan Karadžić, disponible ici : PUBLIC REDACTED VERSION OF JUDGEMENT ISSUED ON 24 MARCH 2016 ; ainsi que la lettre de Slobodan Milošević adressée au Ministère russe et qui a également été traduite vers l’anglais : TEXT OF SLOBODAN MILOSEVIC’S LETTER TO THE RUSSIAN MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS.