La coopération du groupe de Visegrád “doit être renforcée”

share on:

Pologne, Varsovie – Les autorités de Budapest et de Varsovie sont d’accord pour dire que l’Europe centrale peut devenir le moteur de la croissance européenne, a déclaré Péter Szijjártó, ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, après avoir rencontré son homologue polonais Witold Waszczykowski.

Le ministre hongrois Péter Szijjártó a déclaré qu’ils avaient tous deux convenu que la coopération au sein du Groupe Visegrád devrait être intensifiée, compte tenu des changements qui se produisent dans le monde, comme dans la politique étrangère américaine et ou encore le Brexit. L’Europe centrale offre des opportunités pour les investissements en tant que point stable dans l’économie mondiale. L’Europe centrale “devrait être un facteur stable, attirant les entreprises qui cherchent à investir dans un environnement sûr et dynamique à l’ère de la nouvelle économie numérique moderne”, a-t-il ajouté, ajoutant qu’il est dans l’intérêt de toute l’Europe centrale d’intensifier la coopération économique régionale.

Sur le thème des relations bilatérales, Szijjártó a noté que la Pologne était le septième partenaire commercial de la Hongrie et que, dans les huit premiers mois de l’année, le commerce bilatéral avait progressé de 7% annuel. D’ici la fin de l’année, le commerce bilatéral devrait dépasser les 8 milliards d’euros, a-t-il ajouté. Les ministres ont convenu sur les moyens pour que les entreprises hongroises telles que la société énergétique MOL et la société pharmaceutique Richter puissent se développer sur le marché polonais.

Ils ont également témoigné de leur avis commun quant à la nécessité de réformes dans l’Union européenne, comme l’a déclaré Szijjártó. Le ministre hongrois a remercié son homologue polonais d’avoir rejoint la Hongrie pour intenter une action devant la Cour européenne contre les quotas de migrants. En ce qui concerne l’action de l’UE contre la Pologne, Szijjártó a déclaré qu’il avait assuré Waszczykowski que la Hongrie n’appuierait aucune mesure restrictive et protesterait contre toute initiative lancée contre Varsovie.

Les ministres ont signé un certain nombre d’accords bilatéraux. Szijjártó a souligné un accord sur la propriété de leurs ambassades respectives, notamment en réglant un différend juridique de longue date. En outre, l’ambassade de Hongrie à Pristina servira pour la délivrance de visas polonais au Kosovo. La Hongrie soutient la candidature de la Pologne à devenir un membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2018 – 2019, a-t-il déclaré. Szijjártó a également remercié Waszczykowski pour le soutien de Varsovie à l’adhésion de la Hongrie au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Szijjártó était à Varsovie pour assister à une réunion des ministres des Affaires étrangères du V4 et des Balkans occidentaux avec Federica Mogherini, envoyé étranger de l’UE. L’ordre du jour de la réunion portait sur l’intégration dans l’UE des pays des Balkans occidentaux ainsi que sur les questions de migration et de sécurité énergétique. Ont également été discutées les méthodes de gestion des menaces dites hybrides et la question du crime organisé.

Article de Hungary Today.
Traduit de l’anglais par le Visegrád Post.