Emeutes en Pologne suite à un meurtre devant un kebab

share on:

Pologne, Ełk – Après qu’un Polonais de 21 ans a été tué par un Tunisien, une émeute a eu lieu dans la ville d’Ełk en Pologne.

Mise à jour le 3 janvier à 11h50.

Le 31 décembre, deux jeunes polonais se rendent dans un kebab à Ełk. L’un deux vole deux boissons et ils quittent les lieux. Le voleur était connu des services de police pour vols et menaces.

Un Algérien et un Tunisien sortent alors du restaurant, et une bagarre a éclaté. Le propriétaire algérien, ayant la citoyenneté polonaise, a tenu le voleur polonais de 21 ans et le cuisinier, un Tunisien de 26 ans, a alors poignardé trois fois celui-ci ; une fois à l’avant-bras, une fois au ventre et une fois au cœur. Selon le parquet, la proximité des coups répétés et proche du cœur montrent que l’agresseur avait l’intention de tuer. Les Maghrébins ont été arrêtés. Le cuisiner tunisien reconnaît avoir poignardé le voleur tandis que le propriétaire algérien nie les faits qui lui sont reprochés. Le second Polonais est ensuite revenu pour jeter dans le kebab un pétard.

Le lendemain, 1er janvier, des bougies ont été déposées par des habitants devant le restaurant, attirant de plus en plus de monde. Finalement, un attroupement s’est formé et des dégradations ont été infligées au restaurant, sous les acclamations de la foule. La police a dû intervenir et 300 personnes ont pris part à une petite émeute. 28 personnes ont été interpellées par la police.

Les autorités ont appelé au calme qui est revenu dans la rue, malgré les tensions, les forces de police et des jeunes se faisant toujours face le 2 janvier. Selon l’avocat du propriétaire algérien du kebab, l’appartement de celui-ci aurait été saccagé et aurait subit une tentative d’incendie criminel.

Un bus de jeunes venu de Białystok a été arrêté par la police. L’organisation nationaliste ONR prévoit une manifestation contre l’immigration à proximité du kebab de l’affaire.

Une messe à la cathédrale d’Ełk a été tenue pour la victime le 2 janvier à 18h.