Xi Jinping à Prague : le canal Danube-Oder-Elbe pour bientôt

share on:

République Tchèque, Prague – Le président chinois Xi Jinping a réalisé une visite officielle de deux jours à Prague, de lundi à mercredi. La Chine voit la République Tchèque comme un partenaire clef dans son projet “la Ceinture et la Route”, et compte développer les relations bilatérales avec Prague, notamment en investissant dans un canal centre-européen majeur.

Lundi 28 mars, le Président chinois Xi Jinping est arrivé à Prague en début d’après-midi, pour y rencontrer son homologue Zeman, pour la quatrième fois. Depuis l’arrivée de Zeman au pouvoir en 2013, les relations sino-tchèques se sont notablement améliorées. C’est la première fois qu’un chef de l’État chinois se rend en visite officielle en Tchéquie.

Les deux dirigeants ont discuté de plus de 20 projets couvrant des domaines tels que l’énergie nucléaire, la finance, la santé, l’aviation, la recherche technologique, les échanges culturels et estudiantins, l’agriculture, le tourisme, ou encore les infrastructures. La Chine travaille depuis des années pour la réalisation de son projet eurasiatique de nouvelle route de la soie, intitulé “la Ceinture et la Route”, visant à relier la Chine à l’Europe.

Cette “route de la soie du XXIe siècle” a amené la Chine a investir déjà de multiples fois dans les PECO (Pays d’Europe Centrale et Orientale), en investissant massivement dans le port grec du Pirée ou en finançant la ligne de train rapide entre Belgrade et Budapest. Désormais, c’est le projet cher à Zeman de canal en Y qui est sur le tapis, et qui selon le vice-président de l’assemblée tchèque, Vojtěch Filip, en est à la phase 1 ; celle du financement. Les deux parties participeraient à hauteur d’un milliard d’euros (8,66 milliards de couronnes tchèques) pour débuter le projet.

Ce nouveau projet de canal a pour but de relier le Danube à l’Oder et à l’Elbe, créant ainsi une connexion bien plus directe entre la mer Noire et les mers du Nord et Baltique, valorisant le port roumain de Constanța, le port allemand de Hambourg et le port polonais de Szczecin. Ce canal désenclaverait plusieurs pays d’Europe centrale n’ayant pas accès à la mer et renforcera les relations commerciales directes entre l’Europe centrale et l’Asie, sans passer par l’Europe occidentale.

La Chine est déjà un partenaire important pour les PECO, et en particulier pour la République Tchèque dont elle est le deuxième plus important partenaire après l’Union Européenne, avec un volume de commerce bilatéral atteignant 11 milliards de dollars en 2015.

Répondre :