La Hongrie refuse que l’Union européenne décide à sa place pour des traités comme le TAFTA

share on:

Hongrie, Budapest – Le Parlement hongrois a voté une motion visant à contrer le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI ; TTIP en anglais) aussi connu sous le nom de traité de libre-échange transatlantique (TAFTA en anglais) et l’accord économique et commercial global (AECG ; CETA en anglais), mais aussi l’Accord sur le Commerce des Services (ACS / TiSA).

Proposé par le député vert Schiffer, du parti LMP (La politique peut être différente), cette motion vise à pousser le gouvernement à, tout d’abord, tirer des lignes rouges ne pouvant pas être franchies, en particulier dans des domaines tels que les normes environnementales et sanitaires , les réglementations sociales et démocratiques, les droits des consommateurs, ou même le droit. Le deuxième point visé par cette motion est de pousser le gouvernement à changer le mode de ratification de ces traités.

Depuis le traité de Lisbonne de 2007, ces traités sont négociés par la Commission européenne uniquement, et ratifiés par l’Union européenne, tant qu’ils ne comprennent pas les dispositions légales “non commerciales”. Avec cette motion, les députés hongrois veulent classer ces traités commerciaux comme “accord mixte”, considérant que ce traité est bien plus qu’un simple traité commercial. La Commission européenne aurait alors à faire signer le document par chaque État membre avant la mise en vigueur du traité.

La motion a été acceptée par 178 oui, 5 abstentions et 2 non (le Parlement hongrois a 199 sièges).

4 Comments

  1. La Hongrie est le seul pays de l’espace Schengen à appliquer une politique saine et salvatrice pour son peuple.

    Nous n’avons plus à obéir à des gens (Bruxelles) que nous n’avons pas élus. D’ailleurs, les Français devraient se souvenir qu’ils avaient voté NON et que c’est le guignol de Sarko qui les a trahis en 2007.
    Cette politique voulue par les Etats Unis et suicidaire pour l’Europe devra cesser et nous sommes les seuls à pouvoir le faire. Soit par le vote, soit par la révolution.

  2. Le FIDESZ a pu éjecter les soviétiques de la Hongrie, pourquoi ne pourrait-il pas à présent éjecter, du Parlement Européen, les parasites nuisibles qui y siègent ?
    Orban et son équipe ont l’expérience, Orban a une autorité naturelle, une aura que nul ne possède dans l’espace européen. Il est désigné, naturellement, pour organiser et mener la défense de notre continent contre l’invasion musulmane. L’Histoire l’attend à la porte et l’invite à entrer ! Mais ne tardons pas, le temps presse !
    Nous sommes très nombreux à penser cela, nos yeux sont rivés sur la Hongrie et son Président.
    Les Hongrois n’imaginent pas le nombre de personnes, en Europe Occidentale, qui seront derrière vous et qui vous suivront!

    1. L’expérience ? Ah ca oui ! Ils en ont de l’expérience… Surtout l’expérience de faire tout ce que Bruxelles demande mais sans en avoir l’air… Toutes les réductions de dépenses publiques dans l’enseignement, la santé ou la justice depuis plus de 5 ans…
      Orban et son gouvernement n’ont rien de révolutionnaires… Si ils ont aidé a remplacer le régimes “communiste” c’était surtout parce qu’ils avaient plus d’interets politiques a en voir la fin, et a voir la fortune de la famille d’Orban, et comment ils ont profité du “lakas mafia” ou de tout un tas d’autres choses, et comment toutes les mesures faites pour “protéger”, sont surtout la pour aider ses amis et permettre de faire circuler ses fonds personnels…
      Il y a d’autres moyens d’etre contre Bruxelles, contre les traités Européens que de suivre des mirages et de regarder des écrans de fumée…
      Qaudn au délire sur l’invasion musulmane… Il faut bien s’y connaitre en colonisation pour y croire… Il n’y a que des colons pour etre paranos et avoir tout le temps peur d’etre colonisés ! Si il devait y avoir eu une invasion musulmane, elle aurait eu depuis bien longtemps… Avec tout ce qui a débarqué en europe pour libérer la France et l’Europe occidentale… Mais encore une fois, quand on regarde les musulmans et leur soit-disant invasion on ne regarde plus le reste, comme les réductions de budget dans l’éducation (les manifestations incessantes depuis plusieurs mois), ou les budgets dans la santé (les infirmieres en noir, ou autre…) et j’en passe… et ces décisions sont prises par Bruxelles avec la bénédiction de Orban… Parce que finalement quand on favorise le privé, ce sont ses interets qui sont favorisés, et la santé a deux vitesse ou l’éducation a deux vitesse, ca ne le dérange pas, ca ne l’a jamais dérangé, et ca ne risque pas de le faire avant un bout de temps…
      Au fait qui a signé Maastricht a l’époque ???

Répondre :