“La Voie balte”

share on:

Par Dace Kalniņa.

Pays baltes – Chaque année en août, les peuples des pays baltes se remémorent “la voie balte”. Pratiquement chaque famille a quelques souvenirs de cet événement marquant qui a eu lieu le 23 août 1989. Cette année au 23 août, à Rīga, des jeunes filles et des drapeaux de Lituanie, d’Estonie et de Lettonie, mais aussi de Pologne et d’Ukraine étaient présents au monument de la Liberté dans la capitale lettone, commémorant la Voie balte et montrant l’unité en esprit pour la région de l’Intermarium aujourd’hui et pour l’avenir.

Le 23 août 1989 plus de deux millions de Lettons, Lituaniens et Estoniens (approximativement un tiers de la population des pays baltes) créèrent une chaîne humaine à travers les trois pays, partant du château de Tompea à Talinn, passant par Rīga, et jusqu’à la tour Gediminas à Vilnius, afin de réclamer l’indépendance de leurs pays. C’est l’une des plus grande et impressionnante manifestation politique de tous les temps, et qui peut être vu comme le point culminant du “processus d’éveil” dans les états baltes, qui avait commencé quelques années auparavant et s’acheva avec l’effondrement de l’URSS. La Voie balte a été organisée par l’organisation Rahvarinne en Estonie, par le Front Populaire en Lettonie et par Sajūdis en Lituanie.

riga 1989 1
La date du 23 août est symbolique et a été choisie pour rappeler au monde entier que l’occupation illégale des pays baltes était le résultat du pacte dit de Molotov – Ribbentrop signé en date du 23 août 1939, lorsque l’URSS et l’Allemagne nazie se sont mises d’accord sur la répartition de leurs sphères d’influence, laissant les pays baltes aux mains de Staline. Comme on le sait, après la 2e Guerre Mondiale, les Soviétiques nièrent l’existence de ce pacte et selon la propagande officielle, les trois pays baltes avaient rejoint l’URSS volontairement. Déjà en 1987 et en 1988 le 23 août était une journée qui provoqua des migraines aux agents du KGB. Une des premières manifestations en 1987 a été sévèrement réprimée par les Soviétiques. Les manifestations prirent place dans les trois capitales, et en 1988, des protestations massives eurent également lieu. Le déclencheur de ces protestations a été inspiré par les anciens prisonniers politiques de Lettonie et leurs premier groupe politique assumé : Helsinki-86.
riga 1989 2
Les participants de la Voie balte étaient munis de bougies votives dotées d’un ruban noir et tenaient des pancartes rappelant l’accord criminel de 1939, montrant que 50 ans de lavage de cerveau et de propagande n’avaient pas effacé des mémoires le souvenir de l’indépendance des trois nations ni le souvenir de l’occupation violente. Les participants demandèrent la liberté des pays baltes ainsi que la fin du génocide communiste envers les Baltes. L’événement attira l’attention de nombreux médias occidentaux. Des journaux à grand tirage comme “The Times”, “Daily Express”, “Daily Mail”, “Independent” et d’autres ont relaté les événements en les mettant en une. L’esprit de ce jour est porté par cette grande chanson trilingue intitulée “Les pays baltes se réveillent !” :

1 Comment

  1. Immense souvenir, quand toute l’Europe vibrait à l’unisson de la liberté retrouvée des peuples baltes en attendant la fin de la menace soviétique.
    Aujourd’hui combien de prétendus patriotes, ignares et inconséquents, sans la moindre dignité et spontanément soumis à un tyran étranger, seraient-ils prêts à livrer ces peuples en holocauste à leur idole nostalgique et revancharde ?

Répondre :