Robert Fico pour la fin des sanctions contre la Russie

share on:

Slovaquie – Selon le Premier ministre Robert Fico, l’Ukraine mettrait encore moins de volonté que la Russie à appliquer le protocole de Minsk. Aussi, M. Fico a insisté pour que l’Union européenne mette fin aux sanctions envers Moscou.

Le Premier ministre slovaque a ajouté que ces sanctions sont inefficaces et qu’elles affectent en plus les pays de l’UE. “A propos de l’application du protocole de Minsk, il faut dire que les deux parties le violent. En réalité, si nous devions faire un compte-rendu de la façon qu’a l’Ukraine de l’appliquer, il faudrait dire que l’Ukraine en est encore plus loin que la Russie”, a dit M. Fico, “il serait faux de dire que l’Ukraine joue le rôle du gentil et la Russie le rôle du méchant.”

De son coté Angela Merkel a déclaré qu’il était nécessaire que la Russie et l’Ukraine démontrent une réelle volonté politique de passer un accord. Selon elle les sanctions ne devraient être levées que si l’accord de paix est entièrement appliqué.

Mais M. Fico dit que ces sanctions n’ont rien qui pourrait changer la politique de la Russie, “elles affectent l’UE et la Russie mais aident les Etats-Unis. Je les rejette mais ne briserai pas l’unité de l’UE à cause de cela.”

D’autres pays comme la Hongrie et la Tchéquie appellent à lever ces sanctions.

1 Comment

  1. Fico dans le déni du réel …
    Un rouge restera toujours un rouge combien même son sens de la démagogie le pousse temporairement dans le sens de la volonté du peuple comme c’est le cas en ce qui concerne le refus de l’immigration.
    Rappelons que les sanctions contre les fauteurs de guerre russes sont plutôt efficaces et qu’elles ne coûtent pas grand chose aux états européens et occidentaux qui l’appliquent. N’en déplaise aux idiots utiles de Poutine.
    L’embargo, appliqué en prétendue contre-mesure – mais j’ai déjà démontré ailleurs sur ce site que c’était faux – a effectivement perturbé l’économie agroalimentaire européenne pendant un temps, mais cela n’a pas duré puisque les producteurs ont majoritairement trouvé d’autre débouchés dès l’année suivante.
    Les échanges entre l’Europe et la Russie a diminués d’un tiers ? En Effet, mais c’est aussi le cas entre Russie et Chine. C’est carrément les échanges commerciaux de la Russie avec le monde entier qui se sont effondrés d’un tiers. N’en déplaise enocre une fois aux propagandistes néo-soviétiques.
    Fico devra se faire à l’idée qu’il n’y a strictement aucun intérêt à commercer avec le Poutinistan. Il me semble que des pays comme le Monténégro et même la Serbie commencent à en faire le constat.

    Je ne commenterais pas sa méprisable perfidie contre l’Ukraine, victime de l’agression russe. Il ferait mieux de convaincre Poutine de retirer ses assassins hors du territoire ukrainien s’il tient tant que cela à voir la mafia russe investir en Slovaquie

Répondre :