Orbán en Serbie : “l’Europe centrale et le groupe de Visegrád seront de grandes réussites”

share on:

Serbie – Alors que la deuxième ligne de barrière est construite à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, Orbán s’est de nouveau rendu en Serbie. Selon Viktor Orbán, les relations politiques entre les deux pays n’ont jamais été aussi bonnes que maintenant.

L’avenir et les opportunités d’affaires appartiennent à l’Europe centrale, a déclaré le premier ministre hongrois Viktor Orbán. L’Europe centrale et le Groupe Visegrád seront “de grands succès dans les années à venir car il y a de grandes opportunités économiques ici”, a-t-il ajouté, ajoutant que la Serbie peut participer à leurs succès économiques.

La réunion des premiers ministres hongrois et serbe visait à renforcer la coopération commerciale et économique entre Budapest et Belgrade. La Hongrie octroie une ligne de crédit de 61 millions d’euros pour financer la coopération entre les entreprises hongroises et serbes, et Viktor Orbán a ajouté qu’une fois ce montant dépensé, son pays pourra augmenter considérablement le niveau de financement.

Orbán a exhorté les chefs d’entreprise hongrois à «remettre la Serbie sur la carte» – pas seulement la Voïvodine (ancienne partie hongroise, avec une forte minorité hongroise, au nord du pays) ou Belgrade, mais tout le pays. “L’économie de la Serbie est sur une trajectoire de croissance, en dépit du fait qu’elle n’est pas membre de l’UE”, a-t-il souligné. “La croissance du pays est encore considérable et la Hongrie soutient l’adhésion de la Serbie à l’Union européenne, ce qui ouvrira de nouvelles opportunités”, a ajouté Orbán, ajoutant que quiconque établit une présence sur le marché serbe va dès lors acquérir une opportunité commerciale fiable et durable. Viktor Orbán a déclaré aux partenaires commerciaux serbes présents que le gouvernement hongrois aimerait également voir l’apparition de capitaux serbes en Hongrie, car à long terme cela facilitera les relations bilatérales pacifiques et équilibrées. Il a déclaré qu’il estime qu’un projet majeur et prioritaire est encore nécessaire, mais que le projet de ligne ferroviaire Budapest-Belgrade pourrait remplir ce rôle et encourager d’autres projets d’investissement lorsqu’il atteindra finalement la phase de construction, a écrit Hungary Today.

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić a déclaré que “depuis deux ans, la Serbie a réalisé d’énormes progrès, reconnus à l’échelle internationale, nous avons réussi à réduire la bureaucratie, accéléré la délivrance des licences et permis un commerce plus rapide. Avec une croissance de 3,5 % prévue pour l’année prochaine”. “Les objectifs actuels sont la diversification du développement, et l’augmentation de la consommation et du chiffre d’affaires de détail”, a-t-il dit. “Dans les années à venir, nous aimerions rattraper la Hongrie et les autres pays similaires,” a déclaré M. Vučić, qui a également encouragé les hommes d’affaires serbes à investir en Hongrie, car, a-t-il expliqué, ils renforceront ainsi les relations bilatérales et la confiance entre les deux pays.

Hungary Today a résumé les discussions sur les questions politiques : le premier ministre Viktor Orbán a déclaré que la Hongrie appuie toutes les mesures de la Serbie visant à mettre un terme à la migration illégale. Cela inclut l’aide au pays avec de la main-d’oeuvre, des experts ou des ressources financières, a-t-il dit. Orbán a salué le traitement de la Serbie accordé aux communautés hongroises qui y vivent, affirmant que la politique minoritaire du pays était parmi les meilleures d’Europe. M. Orbán a déclaré que les Serbes vivant en Hongrie pouvaient également compter sur le gouvernement hongrois. Après sa visite en Serbie, le premier ministre hongrois a partagé la vidéo suivante sur sa page Facebook (en hongrois et anglais):