Hongrie : les ONG inquiétées par une loi sur la transparence

share on:

Hongrie – Les militants d’ONG en Hongrie craignent que l’investiture prochaine de Trump en tant que président des États-Unis puisse créer une opportunité pour Viktor Orbán de cibler des ONG financées par des soutiens étrangers.

Un nouveau projet de loi en Hongrie fait débat. Il stipule que les dirigeants des ONG qui opèrent en Hongrie devront rendre public leurs biens personnels, afin d’assurer une plus grande transparence des ONG, en particulier celles qui sont soutenues par des fonds étrangers. En juillet, Viktor Orbán a déclaré que la société civile est en fait composée de groupes d ‘«activistes politiques payés … qui tentent de promouvoir des intérêts étrangers».

Ce projet de loi est perçu par les ONG comme la première étape du gouvernement Orbán à la répression des ONG, en particulier celles financées par Soros.

Le mardi 10 janvier, Szilárd Németh, vice-président du parti Fidesz, a déclaré que la Hongrie utiliserait “tous les outils dont elle dispose pour balayer l’empire d’organisations faussement civiles de George Soros, qui servent les capitalistes mondialistes et soutiennent le politiquement correct contre les gouvernements nationaux”.

“Je pense qu’il ya une opportunité pour cela, à l’échelle internationale”, grâce à l’élection de Trump, a déclaré Németh, rapporté par l’agence de presse hongrois MTI. “Orbán s’attend à ce que, s’il attaque les ONG financées par Soros cette année, le département d’État américain et l’ambassade américaine à Budapest ne les défendent pas de la même manière que par le passé”, a déclaré au Guardian le politologue Péter Krekó.

Bien que le gouvernement ait exprimé le souhait de se débarrasser des ONG soutenues par Soros, ce projet de loi s’inscrit dans le projet du gouvernement cherchant à rendre plus transparent la politique hongroise. Tous les faiseurs d’opinion sont concernés par cette mesure, y compris les dirigeants de médias proches du Fidesz.

2 Comments

  1. Viktor Orban fait une fois de plus la preuve de son grand bon sens et pragmatisme. Le prétendu philanthrope Soros est un activiste nuisible . Il a raison de vouloir éviter sinon ingérence en Hongrie .

Répondre :