L’Autriche renforce ses contrôles à la frontière slovaque

share on:

Autriche / Slovaquie / Hongrie – À deux semaines de la réunion des ministres de l’Intérieur et de la Défense des pays d’Europe centrale et de l’Allemagne en Autriche, le 8 février, l’Autriche a annoncé sa volonté de renforcer les contrôles à la frontière avec la Slovaquie.

“Je constate une tendance actuelle des passeurs à passer maintenant la Slovaquie”, a déclaré Hans-Peter Doskozil au quotidien Kurier dans son édition en ligne. 299 migrants ont été interceptés cette année en Basse-Autriche, État limitrophe de la Slovaquie et de la Tchéquie. Un nombre à comparer aux 174 interceptés dans l’État du Burgenland, dont la frontière avec la Hongrie a été la principale zone de contrôles à ce jour, a noté thelocal.at.

En dépit de la barrière à la frontière hongroise, les migrants ont encore de nombreuses façons de se rendre dans la partie occidentale de l’UE. En outre, de nombreux migrants qui pénètrent légalement sur le territoire de la Hongrie quittent les centres ouverts pour suivre illégalement leur voyage vers  l’Allemagne ou la Scandinavie.

“Nous devons intensifier les contrôles ferroviaires à la frontière avec la Slovaquie. Et d’autre part, nous devons envisager des moyens d’accroître le rapatriement librement consenti – mon idée est de concentrer les migrants clandestins dans des camps de base et d’organiser des consultations pour leur retour chez eux “, a déclaré à la presse le ministre autrichien de la Défense, Hans-Peter Doskozil.

À l’extrémité ouest du pays, Doskozil a également indiqué que 292 personnes ont été interceptées jusqu’en 2017 dans l’État du Tyrol après avoir traversé l’Italie, mais que la plupart d’entre elles ont été renvoyées au-delà de la frontière.

La Slovaquie est de plus en plus concernée par le phénomène migratoire

Alors que l’Autriche a fait volte-face sur le sujet de l’immigration massive, la Slovaquie va maintenant devoir s’impliquer davantage sur cette question. Le ministre autrichien de l’Intérieur a annoncé que des négociations avaient commencé avec la Slovaquie, afin d’y renvoyer des illégaux actuellement en Autriche.

En 2016, l’Autriche a décidé d’accorder 37.500 places pour les demandeurs d’asile, mais cette année, ce nombre est tombé à 35.000. Par conséquent, plus de 2.000 personnes pourraient être envoyées en Slovaquie.

Entre-temps, l’Organisation internationale pour les migrations rapporte que 1.019 réfugiés ont été réinstallés de la Slovaquie vers les États-Unis, le Canada et la Norvège depuis 2007.

Répondre :