La Hongrie veut devenir un pôle de lutte contre la persécution des chrétiens

share on:

Hongrie, Budapest – La Hongrie a pour objectif de s’imposer comme un centre de soutien aux organisations de lutte contre la persécution des chrétiens, a déclaré le secrétaire d’Etat aux Ressources humaines, Bence Rétvári, lors d’une conférence internationale sur la persécution des chrétiens dans le monde qui s’est tenue vendredi à Budapest.

Rétvári a déclaré que plus de chrétiens étaient persécutés aujourd’hui dans le monde que sous le règne de l’empereur Néron, ajoutant que les quatre cinquièmes des persécutés aujourd’hui à cause de leur religion sont des chrétiens.

Les dirigeants religieux du Moyen-Orient ont demandé aux démocraties occidentales d’aider les chrétiens persécutés dans cette région en leur fournissant une aide humanitaire plutôt qu’en les accueillant, a déclaré Rétvári.

Il a noté que le Parlement hongrois avait adopté une résolution condamnant la persécution des chrétiens et les activités de l’Etat Islamique. La résolution demandait également à la Cour pénale internationale (CPI) de qualifier la persécution des chrétiens au Moyen-Orient de génocide.

La Hongrie se prépare également à lancer une exposition itinérante dans toute l’Europe sur la persécution des chrétiens, a t-il ajouté.

Rétvári a appelé les participants à la conférence à adopter un plan d’action pour aider les chrétiens persécutés.

Tamás Török, responsable du secrétariat adjoint du ministère des Ressources humaines pour aider les chrétiens persécutés, a déclaré que les cultures chrétiennes étaient effacées au Moyen-Orient et que le nombre d’attaques terroristes à motivation religieuse augmentait également sur le territoire de l’Union européenne. L’objectif de ce secrétariat est de coordonner les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la persécution des chrétiens et de coopérer avec le ministère des Affaires étrangères, les Eglises, les groupes civils, l’ONU, la CPI et le Parlement européen dans ce domaine.

Török a déclaré que l’Europe n’était pas unie dans la lutte contre la persécution des chrétiens, ce qui est une autre raison pour laquelle la Hongrie a dû créer un secrétariat d’Etat adjoint centré sur cette question.

Article publié originellement sur DailyNewsHungary.
Traduit de l’anglais par le Visegrád Post.