Le gouvernement letton impose un centre pour migrants dans un village de 700 habitants

share on:

Lettonie, Rīga – Le gouvernement letton a confirmé la construction d’un centre de détention pour les migrants clandestins dans le village de Mucenieki, malgré l’opposition de la population du village. Afin d’empêcher toute démarche légale contre l’ouverture du centre, le gouvernement a déclaré le centre comme étant un objectif d’intérêt national.

Le premier ministre Māris Kučinskis a assuré de son soutien la population de Mucenieki, à 20km de Rīga, au coeur de la Lettonie, forte de 2 millions d’habitants. Les 700 habitants du village sont opposés au centre, mais la procédure enclenchée par le gouvernement empêchera toute future démarche légale pour empêcher sa construction. Déclaré comme étant d’intérêt national, ni la population, ni le maire du village ne seront capable d’empêcher l’ouverture du complexe.

Kučinskis a expliqué que le gouvernement se sentait concerné par la situation du village et prenait en compte les sentiments des habitants, avant même de die qu’ils allaient améliorer leur quotidien. Avant d’ajouter que cependant, il n’y avait plus le temps de discuter à propos du centre de détention et de sa construction.

Deux ministres ont voté contre ce projet : le ministre de la Justice Dzintars Rasnačs et le ministre de l’environnement et du développement régional, Kaspars Gerhards. Tous deux sont du parti nationaliste Nacionālā Apvienība (Alliance Nationale), qui est totalement opposé à l’accueil de clandestins.

Le 26 janvier, le gouvernement letton a débloqué 3,1 millions d’euros au ministère de l’Intérieur pour la rénovation et l’agrandissement de l’actuel centre d’asile de Mucenieki et la construction du centre de détention pour les étrangers détenus en vertu des lois sur l’asile ou l’immigration. Toutefois, les étrangers ayant commis des crimes ne seront pas maintenus à Mucenieki.

Répondre :