Prix du lait trop bas : des producteurs et des vaches à Budapest

share on:

Hongrie, Budapest – 500 producteurs de lait ont manifesté en trois endroits de la capitale hongroise lundi 4 avril, pour protester contre le prix du lait, en deçà du coût de production.

Selon le site hongrois alfahir.hu, les producteurs de lait hongrois ont voulu par cette manifestation souligner notamment que les subventions de l’Union Européenne et de l’État hongrois ne suffisent pas. Les manifestants ont parcouru plus de 8 km à travers la ville, traversant même l’emblématique pont des chaînes, accompagnés de 6 vaches. Trois haltes ont été faite par les producteurs laitiers, pour remettre des pétitions respectivement à l’OKSZ (Association hongroise du commerce), au Nébih (Bureau national de la sécurité de la chaîne alimentaire), et à la NAV (fisc hongrois).

Imre Hegedűs, membre du comité d’organisation de la manifestation, a déclaré à l’agence hongroise MTI que le soutien ostensible des Budapestois a été très réconfortant. Il a également souligné les efforts de la police qui a favorisé le bon déroulement de la manifestation.

Les manifestants ont demandé aux responsables des offices gouvernementaux de favoriser la distribution à l’échelle nationale des produits hongrois, et d’augmenter la fréquence et la sévérité des contrôles, afin de favoriser les produits hongrois de qualité et aux normes.

Le porte-parole de la NAV, fisc hongrois, a fait savoir que 18 procédures pour fraudes sont actuellement en cours concernant le secteur laitier, concernant un total de 13 milliards de forint (42.000.000 €). Suller a ensuite ajouté que la NAV fait tout ce qu’elle peut pour faciliter les procédures pour les producteurs laitiers. Le dirigeant de Magyar Tej Kft. a rappelé que les manifestants ne s’opposent pas à la NAV, mais demandent à travers leur pétition que la NAV s’attaque plus efficacement aux fraudeurs du secteur.

Dans son communiqué de lundi, le Tej Szakmaközi Szervezet és Terméktanács (Office du commerce et organisation interprofessionnelle du Lait)  a déclaré que “le dumping des prix et la fraude sur la TVA des sociétés d’import ainsi que le frelatage des aliments ont pour conséquence une baisse notable du prix du lait cru qui se répercute sur les producteurs”.

Découvrez les photos de l’événement dans notre galerie photo !
Photos de Balázs Béli, pour alfahir.hu, publiées avec leur accord.

1 Comment

  1. Avec l’union européiste vous vivrez mieux disaient les mafieux en col blanc.
    Les barbares ont débarqué sur les plages normandes en 1944. Les voici maintenant en Ukraine après avoir colonisé et ravagé les pays de l’Europe de l’Ouest.
    En France, ces barbares disaient que s’ils n’avaient pas débarqué en Normandie et en Provence, nous parlerions aujourd’hui l’allemand.
    Bien que ce soit la Russie et son peuple qui brisa à 80% la colonne vertébrale du nazisme, effectivement, aujourd’hui nous ne parlons pas l’allemand car nous parlons le globish, une forme d’anglais, la langue des criminels, celles des colons, de ces barbares se présentant sous le masque “ami”, les amis ricains, alors que nous devrions parlez notre si belle langue, le français.
    OYEZ ! OYEZ !! Aux armes citoyens !

Répondre :