Autriche : démission du chancelier Werner Faymann

share on:

Autriche, Vienne – Ce lundi 9 mai, le chancelier autrichien du SPÖ (Parti social-démocrate d’Autriche) Werner Faymann a donné sa démission après 8 ans au pouvoir. Il a également quitté son poste de président du Parti social-démocrate. L’actuel vice-chancelier, le conservateur Reinhold Mitterlehner (ÖVP), assurera l’intérim à la tête du pays.

Werner Faymann avait été fortement critiqué depuis plusieurs mois pour sa mauvaise gestion et son imprévoyance face à la crise des migrants. Il avait vivement attaqué la politique migratoire de Viktor Orbán avant de se raviser et suivre son exemple quelques mois plus tard. Viktor Orbán avait quant à lui rendu visite aux candidats du FPÖ à l’automne dernier, leur apportant son soutien.

Depuis le premier tour des élections présidentielles le 24 avril 2016, où le candidat FPÖ (Parti de la liberté d’Autriche) Norbert Hofer était arrivé en tête avec 35,05% des voix, l’ancien chancelier subissait des pressions. Il a déclaré dans un communiqué : “Est-ce que je bénéficie d’un fort soutien au sein du parti ? Je dois admettre que la réponse est non. Je tire les conséquences de ce faible soutien en démissionnant de mes postes de chef du parti et de chancelier fédéral.”

Le prochain chef du SPÖ sera désigné d’ici mardi prochain et devrait devenir chancelier, le parti bénéficiant du plus grand nombre de sièges au parlement. Durant le second tour de la présidentielle, qui se déroulera le 22 mai, Norbert Hofer (FPÖ) fera face à Alexander Van der Bellen, un indépendant soutenu par les écologistes.