Scandale de corruption chez les libéraux lituaniens

share on:

Lituanie, Vilnius – Le chef du parti libéral d’opposition a démissionné de son poste de son mandat de député suite à des accusations de corruption. C’est un coup dur pour le Mouvement Libéral de la République de Lituanie, à 5 mois des élections.

Eligijus Masiulis, chef de file du Lietuvos Respublikos liberalų sąjūdis (Mouvement Libéral de la République de Lituanie – MLRL), a perdu son immunité parlementaire suite à des accusations de corruption au profit d’un des plus grands consortiums économiques du pays. Il aurait touché 106.000€ de pots-de-vin.

Le MLRL est l’un des principaux partis d’opposition et jouissait jusque là d’une popularité importante. A 5 mois des élections, Eligijus Masiulis était l’un des favoris pour la course à l’Exécutif. En démissionnant, Masiulis a promis de “tout dire, quand le moment sera venu”.

Depuis 2011, le financement des partis politiques par des organisations privées est interdit en Lituanie.

Répondre :