La Pologne refuse l’entrée à des Tchétchènes “pour protéger l’Europe du terrorisme”

share on:

Pologne, Varsovie – Cette semaine la Pologne a refusé de laisser traverser la frontière de l’UE à 200 Tchétchènes du Bélarus. Le Ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Błaszczak a dit à la télévision que, tant que le parti conservateur Droit et Justice était au pouvoir “nous n’exposerons pas la Pologne à la menace du terrorisme.”

Il a expliqué qu’il a refusé l’entrée aux Tchétchènes parce que la frontière est scellé pour protéger la nation et de l’Europe contre le terrorisme. “Le but est de garantir la sécurité de l’Europe.”

Des groupes de défense des droits de l’homme disent que la torture, les enlèvements et les exécutions extrajudiciaires ont été généralisées au cours de la présidence du dirigeant soutenu par le Kremlin, Ramzan Kadyrov en Tchétchénie et les Tchétchènes disent qu’ils souhaitent à entrer dans l’UE par la Pologne pour demander l’asile. La plupart migrent vers l’Allemagne ou d’autres pays d’Europe occidentale. Cette année, quelques 6.000 citoyens russes, la plupart des Tchétchènes, ont été admis en Pologne jusqu’à présent, une augmentation de 150 pour cent par rapport à la même période l’an dernier. Dans le même temps, quelques 30.000 personnes se sont vues refuser l’entrée, selon ABCNews.