L’élection présidentielle autrichienne n’est pas terminée : le FPÖ conteste les résultats officiellement

share on:

Autriche – Deux semaines après les élections présidentielles, le FPÖ – Parti de la Liberté – a déposé un recours à la Cour constitutionnelle d’Autriche. Selon le FPÖ, de nombreuses irrégularités et des soupçons de fraude ont été prouvés, nécessitant que l’affaire soit examinée par l’autorité suprême. La victoire de l’écologiste d’extrême-gauche Van der Bellen est en jeu.

Le 22 mai, l’Autriche a voté le second tour des élections présidentielles. Le duel a opposé Alexander Van der Bellen, un écologiste d’extrême-gauche, et Norbert Hofer, membre du FPÖ, un parti national-libéral populiste. Après un suspense de 24 heures, Alexander Van der Bellen a remporté la course présidentielle.

Mais cela n’est peut-être pas encore si sûr. Plusieurs irrégularités ont été repérées, et le mercredi 8 Juin, le FPÖ a déposé une plainte à la Cour Constitutionnelle, le dernier jour de contestation des votes. Le fichier est composé de 150 pages, et compile les données de 117 localités où des suspicions de fraudes et d’irrégularités ont été repérées.

La Cour Constitutionnelle publiera son jugement sur l’affaire le 6 Juillet, soit deux jours avant l’intronisation prévue en tant que président d’Alexander Van der Bellen. Les avocats du parti populiste ont dit qu’ils avaient trouvé des preuves que plus de 573.000 absents et bulletins de vote à distance avaient été traitées sans la présence des commissions électorales locales, impliquant une grave irrégularité entraînant une possible annulation. La différence entre les deux candidats était seulement 31.000 votes. “Je pense qu’un nouveau vote est très réaliste», a déclaré Strache, le président du FPÖ. “Nous ne sommes pas mauvais perdants. Au contraire, il s’agit des fondements de la démocratie, qui doivent être protégés,” a-t-il ajouté. Selon Strache, “l’étendue des irrégularités est plus que terrifiant.” Il a également dit que «sans ces irrégularités Hofer aurait pu devenir président.”

Répondre :