Euro 2016 : Superbe entrée en lice de la Hongrie

share on:

Article publié originellement sur Hongrie Actuelle.

Pour son grand retour après 44 ans d’absence à l’Euro, la Hongrie a frappé un grand coup en s’imposant 2–0 face à l’Autriche en entame de compétition.

Ce que des millions de Magyars attendaient depuis maintenant des décennies est arrivé hier soir a Bordeaux : voir les joueurs hongrois fouler le terrain d’un championnat d’Europe. A la suite d’une qualification héroïque contre la Norvège en barrages puis trois matchs amicaux plutôt mitigés, l’équipe de Hongrie s’est déplacée en France sans se fixer d’objectif, en étant un outsider que certains voient d’ailleurs terminer à l’une des dernières places.

La tribune des supporters hongrois dans le stade de Bordeaux. (Photo : NSO / Hegedüs Gábor)
La tribune des supporters hongrois dans le stade de Bordeaux. (Photo : NSO / Hegedüs Gábor)

Environ 10.000 supporteurs hongrois ont fait le déplacement pour cette rencontre tant attendue. Mais l’euphorie des Magyars aurait pu être de très courte durée puisque trente secondes seulement après le coup d’envoi, un tir de l’Autrichien David Alaba a heurté le poteau. Les Hongrois ont débuté le match visiblement tendus, l’ambiance de cette compétition et l’enjeu était effectivement inconnus pour tous les joueurs présents avec le maillot rouge-blanc-vert. La première mi-temps s’est déroulée avec beaucoup d’erreurs techniques mais surtout peu d’attaques, les Hongrois préférant verrouiller la défense, avec succès. Il a fallu malgré tout l’expérience et la bravoure de Gábor Király, le gardien le plus âge du tournoi, pour maintenir les Autrichiens a un score nul. C’est en fin de période que la première réelle occasion des Hongrois est arrivée mais le capitaine Balázs Dzsudzsák a manqué de peu le cadre alors qu’il n’était qu’à quelques mètres.

Au retour des vestiaires, la Hongrie a progressivement pris le contrôle du jeu, ne se contentant pas seulement de défendre de bel et bien porter le danger sur la cage adverse. Et c’est une très belle action collective concrétisée par Ádám Szalai à la 62ème minute que les Hongrois ont ouvert le score. Explosion de joie non seulement à Bordeaux mais aussi à Budapest, notamment sur l’île Marguerite où plus de 8000 personnes s’étaient rassemblées devant un écran géant. Et ces frissons n’ont été qu’amplifiés vingt minutes plus tard lorsqu’au terme d’une contre-attaque, Zoltán Stieber  – rentré à la place de Szalai – a lobé le gardien autrichien. Entre temps, l’Autriche a été réduite à dix joueurs avec le deuxième carton jaune synonyme de rouge pour Dragovic. Au coup de sifflet final, tous les Magyars ont célébré en ne revenant pas tout a fait de ce qu’ils viennent de vivre. Oui, la Hongrie a gagné au championnat d’Europe. Certes, seulement un match pour le moment, mais la joie des supporteurs qui ont célébré jusque tard dans la nuit dans les rues bordelaises et budapestoises était comparable à une victoire en finale.

En plus des joueurs qui ont se donnés au maximum, notamment en étant présents sur tous les duels, il faut également tirer un gros coup de chapeau au sélectionneur allemand Bernd Storck : sa confiance en Ádám Szalai n’a jamais disparu même lorsque le joueur évoluant en Bundesliga a été vertement critiqué et conspué lors d’un match amical. Szalai a très probablement regagné la sympathie des supporteurs avec sa détermination malgré de nombreuses erreurs et une finition parfaite en face à face avec le gardien. En outre, Bernd Storck a ensuite fait le choix de sortir Szalai et cette décision s’est de nouveau avérée payante puisque c’est le joueur rentré à sa place qui a sécurisé la victoire magyare.

L’hymne hongrois chanté par les joueurs et les supporteurs après la victoire :

Qu’importe que ce n’était qu’un premier match de poule, personne n’enlèvera le fierté aux Magyars qui se préparent désormais pour un match contre l’Islande samedi prochain pouvant être décisif concernant la qualification. De plus, dans l’autre rencontre du groupe, le Portugal n’a fait que match nul face aux Islandais, permettant ainsi à la Hongrie de terminer cette première journée en tête de la poule F.

Avec cette victoire, l’équipe hongroise a fait taire les critiques condescendantes de commentateurs de la presse française, dont du journal sportif L’Equipe, qui s’est permis des attaques pour motif politique, ce qui a conduit l’ambassade de Hongrie en France à faire un communiqué condamnant ces propos.

Les joueurs de l’équipe de Hongrie célébrant leur victoire contre l’Autriche. (Photo : MTI / Illyés Tibor)
Les joueurs de l’équipe de Hongrie célébrant leur victoire contre l’Autriche. (Photo : MTI / Illyés Tibor)

UEFA Euro 2016, 1ère journée, Groupe F
AUTRICHE–HONGRIE 0–2 (0-0)
Bordeaux, Matmut Atlantique, 34 424 spectateurs.
Arbitre principal : Clément Turpin (francais)
AUTRICHE : Almer – Klein, Dragovic, Hinteregger, Fuchs – Baumgartlinger, Alaba – Harnik (Schöpf, 78.), Junuzovic (Sabitzer, 59.), Arnautovic – Janko (Okotie, 65.)
Sélectionneur : Marcel Koller
HONGRIE : Király – Fiola, Guzmics, Lang, Kádár – Gera, Nagy Á. – Dzsudzsák, Kleinheisler (Stieber, 79.), Németh K. (Pintér Á., 89.) – Szalai (Priskin, 69.)
Sélectionneur : Bernd Storck
Buteurs : Szalai (62.), Stieber (87.)
Carton rouge : Dragovic (66. – 2 jaunes)

Répondre :