En Hongrie le nombre d’avortements en chute de 22 %

share on:

Hongrie – Entre 2010 et 2015 le nombre d’avortements en Hongrie a chuté de 22.9 % mais demeure plutôt élevé en comparaison de la moyenne des pays d’Europe Occidentale.

Les experts attribuent ce haut taux à la période communiste, qui a oppressé les pays d’Europe Centrale et Orientale pendant des décennies. Secrétaire d’état adjoint chargée de la famille et de la démographie, Tünde Fűrész, explique dans un entretien accordé au Magyar Hírlap qu’il y a un avortement pour trois naissances en Hongrie, comparé à la moyenne d’un avortement pour cinq naissances en Europe Occidentale.

Cependant, la baisse supplémentaire de 4.1 % des avortements au premier quart de l’année 2016 demeure encourageante, laissant présager des effets positifs indirects de la politique nataliste initiée par Viktor Orbán, tels que les aides accordées à la famille, l’éducation religieuse et les cours d’éthique dans le système éducatif public.

Rappelons qu’en Hongrie les avortements sont légaux jusqu’à douze semaines de grossesse, voire plus selon certaines circonstances (raisons médicales). En 2012, un tournant a été pris en accordant un statut légal aux fœtus en les inscrivant dans la constitution.

Dans l’ensemble, le taux d’avortement mondial est estimé à 35 avortements par an sur 1000 femmes en âge de procréer, en comparaison de 40 pour 1000 dans les années 90, selon le rapport. Cela signifie qu’environ une grossesse sur quatre à travers le monde se termine par un avortement, rapporte CBS.

Répondre :