La Slovaquie ne se revendique ni pro-Russe, ni pro-Ouest

share on:

Slovaquie – Selon un sondage réalisé auprès de 1000 particuliers entre le 31 janvier et le 7 février par la Commission atlantique slovaque et l’institut politique d’Europe centrale, la Slovaquie ne se revendique ni pro-Ouest, ni pro-Russie.

L’étude, soutenue par la Fondation nationale pour la démocratie (NED), a été menée car, selon l’analyste Milan Nič, “depuis un an nous faisons face à une augmentation importante de l’impact de la propagande russe, pas seulement en Slovaquie mais dans toute l’Europe”. L’étude avait pour objectif de déterminer à quel point la Slovaquie était sensible face à l’image russe, mais aussi d’avoir l’avis des Slovaques à propos de l’OTAN et de l’Union européenne.

Le sondage a montré de la moitié des interrogés (51,8%) souhaitent se situer “au milieu”, entre l’Est et l’Ouest, tandis que 23,1% se sentent plus proches de l’Ouest et 12,3% de l’Est. Les 18-24 ans s’affichent clairement pro-Ouest (près de 40% d’entre eux).

Quant à la question des groupes régionaux, 63% des participants se sentent proches du Visegrád. Depuis 2010, le sentiment d’appartenance à l’UE a chuté (de 68% à 52,3%). Selon l’institut en charge de l’enquête, c’est une tendance commune à toute l’Europe.

2 Comments

  1. Peuple lucide qui a certainement plus à nous apporter (nous, c’est à dire les nationaux, autochtones d’Europe occidentale) en développant sa propre vision du monde qu’en adoptant des “valeurs” mises en avant par les seuls dirigeants de l’ouest européen mais qui sont contraires à celles de leurs peuples.

    Bonne nouvelle de voir que ce peuple ne sublime pas non plus ses intérêts réels dans les mensonges de la propagande russe. Ils en connaissent encore le prix réel.
    Très satisfait aussi de voir que ce sont surtout les jeunes qui se détournent de Moscou mais un bémol sur l’attractivité de l’Europe de l’ouest :
    Non, qu’ils gardent à l’esprit la nécessité de préserver par dessus-tout ce qui fait leur spécificité. Autant dans leur intérêt que dans le nôtre afin que les peuples d’Europe occidentale les imitent et comprennent eux-aussi que le miroir aux alouettes de Poutine n’est que mensonge et tromperie.

Répondre :