La Pologne initie la création de l’Assemblée pour le Groupe Visegrád avec la Roumanie et l’Ukraine

share on:

Ukraine – “Les pays des Carpates devraient renforcer leur coopération”a dit le porte-parole de la Diète polonaise. La Pologne initie la création de l’Assemblée interparlementaire représentant les pays du groupe de Visegrád (Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie), et deux pays des Carpates voisins : l’Ukraine et la Roumanie.

C’est ce qu’a déclaré Marek Kuchcinski, Président de la Diète (Parlement polonais) lors d’un forum de développement local, qui a eu lieu à Truskavets (une ville dans la région de Lviv, ouest de l’Ukraine), le 26 Juin dernier. “Nous voulons offrir à nos partenaires tchèques et hongrois de créer une Assemblée commune, non seulement dans le cadre de nos quatre pays, mais y compris avec le concours de l’Ukraine et la Roumanie”, a -t-il dit.

D’après lui, les pays des Carpates devraient renforcer leur coopération en vue de développer les infrastructures et améliorer la situation économique dans la région. L’Ukraine, en particulier, devrait augmenter un certain nombre de points de contrôle à la frontière avec ses voisins occidentaux – membres de l’UE. «À l’heure actuelle, cette coopération est très faible, nous avons besoin de fixer un objectif -. D’augmenter un certain nombre de points de passage des frontières, améliorer les infrastructures entre l’Ukraine et la Slovaquie, l’Ukraine et la Roumanie, l’Ukraine et la Pologne”, a-t-il rajouté.

Le concept de l’Assemblée interparlementaire sera discuté lors du Forum économique de Krynica-Zdroj (Pologne) du 8 au 10 Septembre 2016. Plus de 3000 personnes en provenance d’Europe, d’Asie centrale et des États-Unis sont attendues pour assister au Forum.

“Même en tenant compte d’une guerre en Ukraine, nous voulons renforcer cette coopération. Nous voulons que notre coopération entre les parlements soit l’un des outils les plus puissants capable d’avoir un impact sur l’OTAN et sur d’autres pays pour, plus tard, influencer la Russie et la faire cesser ses actions agressives”, conclut Kuchcinski.

Cette assemblée pourrait être le premier pas vers la concrétisation du projet centenaire de la Pologne : l’Intermarium.

Il est à noter que la Pologne sera à la présidence du Groupe de Visegrád au premier juillet 2016.