Les camps de l’Etat Islamique au Kosovo

share on:

Kosovo – Plusieurs camps d’entrainement de l’Etat Islamique ont été “découverts” au Kosovo. Des centaines d’hommes, pour beaucoup albanais, y apprennent l’arabe, étudient une certaine version du Coran, et suivent un entrainement militaire, sous les ordres d’hommes du Califat et d’anciens militaires de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK).

Ces camps, dont pour l’instant seulement cinq ont été mis à jour, se situent à Ferizaj, Gjakovica, Dečani, Prizren et Pejë, au Kosovo, dont la superficie est de 10.887 km2. Le Kosovo est encore sous le protectorat de l’OTAN et de l’Union européenne, ce qui implique la présence de leurs forces militaires. Par exemple, le camp d’entrainement de Daesh de Ferizaj se trouverait à quelques kilomètres du camp Bondsteel, plus grande base militaire que les Etats-Unis aient jamais implantée à l’étranger depuis la guerre du Vietnam, et qui officiellement est occupée par 7000 soldats et civils. Ou près de Gjakovica, où siège le détachement aéronautique Amiko (Aéronautique militaire italienne au Kosovo) et où se trouve un autre camp de Daesh, tout près des installations de la mission Kfor, mission de l’OTAN, et dont l’un des rôles principaux, à en croire la page internet de la mission, est de “contribuer à un environnement sûr et sécurisé”. Et près du camp de Pejë, se situe la base militaire “Villaggio Italia”.

Ces nouvelles ont été rendues publiques par les médias après l’arrestation de quatre Kosovars qui sont accusés d’être des membres de l’Etat Islamique. Ce genre arrestations est fréquent au Kosovo mais aussi en Macédoine, en Bosnie, en Serbie. Le Ministère de l’intérieur au Kosovo a révélé ces derniers temps qu’en tout 102 hommes ont été arrêtés car suspectés de participer à des activités terroristes, 40 ont été arrêtés juste avant leur départ pour le djihad, et 57 hommes y sont morts.