Pologne : le PiS en désaccord concernant les médias

share on:

Pologne – Le 25 octobre, le parti eurosceptique Droit et Justice (PiS) a obtenu la majorité absolue aux élections législatives. Le parti souhaite augmenter son pouvoir sur l’appareil d’Etat, en passant par de nombreuses réformes. Mais les politiciens du PiS ont pris du retard à cause de quelques désaccords, notamment en ce qui concerne la réforme sur les médias, médias qui étaient largement pro-européens.

Le 31 décembre 2015, une première loi sur les médias a permis au PiS de nommer un nouveau président de la télévision publique, Jacek Kurski, proche du PiS. En effet ce n’est plus le Conseil national de la radiophonie et de la télévision (KRRiT) qui nomme les membres de ces organes, mais le Conseil des médias nationaux (RMN). Aussi il a été nommé par exemple une nouvelle présidente de la radio publique. Depuis ces changements les médias ont un ton plus conservateur et plus favorable au gouvernement, ce qui en janvier avait provoqué une inquiétude à la Commission européenne.

Mais en août le président de la télévision publique Jacek Kurski, a été révoqué avec effet au 15 octobre. Un concours est organisé pour élire le nouveau président, auquel Jacek Kurski peut se présenter. Or c’est le PiS, qui a pris cette décision, puisque le directeur ne semblait pas être sûr de la conduite à adopter pour la télévision, entre une télévision fortement subventionnée mais d’intérêt public ou une télévision financée grâce à la publicité et qui cherche à gagner en audimat.

Malgré cela, il semblerait que le PiS n’ait pas baissé dans les sondages.