Bulgarie : 500 personnes manifestent près d’un camp de migrants

share on:

Bulgarie, Sofia – Il y a quelques jours, 500 personnes ont fait une manifestation statique contre un camp de migrants à Sofia. Les Bulgares s’inquiètent pour leur sécurité , alors que 93 pour cent des camps de migrants sont pleins dans le pays et que la violence augmente.

Cet événement survient après que 800 migrants aient été impliqués dans une immense bagarre dans le camp de Harmanli, dans le sud de la Bulgarie. La lutte a eu lieu entre deux énormes groupes de migrants, un composé par des Afghans et l’autre par des Irakiens, qui ont été rejoints par des Syriens. A la fin du mois d’août, il y avait 1.000 migrants dans le camp, ce qui est cinq fois plus qu’au mois de Juin. Un plan d’expansion du centre est prévu pour pouvoir accueillir 400 autres migrants.

Quelques jours après, 200 Bulgares de Harmanli ont protesté pour un contrôle plus strict des migrants et pour transformer le camp en un camp fermé. «J’ai vraiment peur, je pense que tous ces jeunes hommes [la plupart des détenus du camp sont des Afghans âgés de 18 à 30] ne devraient pas être autorisés à sortir du camp -. Et les contrôles de police devraient augmenter,” a dit Tonka, une habitante de Harmanli.

A Sofia, des cours sont dispensés aux migrants “pour leur expliquer, dans des entretiens permanents, leur expliquer qu’ils sont dans un autre environnement culturel, ce qui doit être respecté, ce qui est une infraction, ce qui est un crime,” a dit la chef de la State Agency for Refugees Petya Purvanova.

La Bulgarie vient de recevoir l’accord pour une aide de l’Union européenne à hauteur de 160 millions d’euros grâce au soutien du V4 au sommet de Bratislava.