Le Jobbik réclame une harmonisation des salaires en Europe

share on:

Hongrie – Gábor Vona, le président du parti populiste hongrois Jobbik, souhaite organiser une proposition d’initiative populaire pour harmoniser les salaires au sein de l’Union européenne.

Le 18 décembre, Gábor Vona, président du Jobbik – parti populiste de droite et deuxième force politique du pays après le Fidesz de centre-droit de Viktor Orbán -, a déclaré vouloir organiser une proposition d’initiative populaire en vue d’harmoniser les salaires au niveau de l’Union européenne. “À travail égal, salaire égal !” a souligné le président du Jobbik.

Le président du parti populiste estime qu’une “union européenne du salaire” est moralement juste, juridiquement faisable et économiquement utile. Il a ensuite rappelé qu’afin que la proposition soit étudiée par la Commission européenne, un million de signatures devaient être récoltées à travers sept pays membres.

M. Vona a justifié cette démarche en rappelant qu’en 2004, les Hongrois avaient rejoint l’Union européenne avec des espérances sociales et liées au niveau de vie, et qu’au lieu de se concrétiser, le fossé s’est encore plus creusé. Selon le Jobbik, les prix sont arrivés à un niveau européens, mais pas les salaires, les pays ouest-européens ayant fortement soutenu les intérêts de leurs entreprises lors de l’élargissement.

Début de la campagne pour 2018

Ce discours du Jobbik, deuxième force politique du pays, s’inscrit dans le cadre de la campagne pour les élections de 2018. Certains observateurs politiques estiment que la campagne a commencé avec le conflit sur la modification constitutionnelle liée aux quotas de migrants. Et si la campagne commence si tôt, c’est que le Jobbik, unique challenger sérieux de Viktor Orbán, a beaucoup à faire pour combler son écart avec le Fidesz au pouvoir.

Répondre :