Scandale à Vienne : détournement de fonds publics pour un jardin d’enfants islamique

share on:

Autriche, Vienne – Un nouveau scandale relatif aux jardins d’enfants islamiques de Vienne provoque un grand écho médiatique. Comme le rapporte le plus grand quotidien autrichien Kronen-Zeitung, le président de la communauté religieuse arabe, Hassan Mousa, juriste de profession, a été placé en détention préventive. [1] Il est soupçonné d’avoir détourné 2,5 millions d’euros de subventions par le biais d’une association gérée par lui-même et d’avoir utilisé l’argent des impôts pour financer, entre autres choses, une luxueuse propriété. Ses deux épouses sont également soupçonnées.

Hassan Mousa est un homme de haut rang et reconnu dans la communauté musulmane d’Autriche. L’homme de 57 ans a été, entre autres, membre du conseil Shura de la communauté religieuse islamique en Autriche et, en tant que tel, un des contacts officiels de la République en matière religieuse.

Les accusations portées par le procureur contre Hassan Mousa pèsent lourd : l’homme qui a dirigé une association en faillite gérant une école islamique, y compris un centre d’après-école et un jardin d’enfants est soupçonné de détournement de fonds à grande échelle de subventions de l’État. Les accusations criminelles portées contre lui (détournement de fonds et faillite frauduleuse) peuvent entraîner des peines d’une à dix années d’emprisonnement.

Un jardin d’enfants pompeux meublé de marbre

Hassan Mousa est soupçonné d’avoir empoché 2,5 millions d’euros. Lors de fouilles effectuées par des enquêteurs de police, 300 dossiers, documents et nombreux ordinateurs ont été confisqués. Le suspect qui a vécu officiellement dans un appartement subventionné par la municipalité de Vienne est soupçonné de s’être offert un manoir à Döbling, un des quartiers riches de Vienne. Selon les dossiers du procureur, il est également soupçonné d’avoir payé abusivement des frais de rémunération, sans aucune contrepartie spécifique, à sa femme et à sa deuxième épouse.

Son jardin d’enfants, qui a été fermé en novembre en raison de ses enseignements du Coran, a fait la une des médias du fait de son ameublement de luxe tels que des carreaux de marbre, une cheminée en marbre, une fontaine en marbre et une énorme bibliothèque élégamment décorée. Qui plus est, le djihadiste de l’État islamique le plus connu provenant d’Autriche, Mohamed Mahmoud, a autrefois fréquenté cette école islamique.

Commentaire de Amer Albayati, expert ès affaires islamiques et terrorisme

Visegrád Post a parlé au docteur Amer Albayati, un expert en affaires islamiques et terrorisme, vivant à Vienne, qui nous a donné le commentaire suivant :

Amer Albayati

“J’ai exposé cette structure il y a déjà quelques années, mais rien n’a été fait depuis lors, mis à part quelques titres dans les médias, et je crains que rien ne va se passer parce que les autorités autrichiennes portent aussi beaucoup de co-responsabilité dans le fait que de telles choses puissent se produire.

Je connais depuis des années le Dr. Hassan Mousa, le directeur de l’Austrian International School – nommée Al Azhar International School précédemment -, basé à Vienne.

Un professeur de musique autrichien m’avait invité à une réunion dans cette école pour demander mon aide, parce que la direction de l’école et certains parents ne voulaient pas de leçons de musique et les ont boycotté. A ce moment-là, j’ai également informé les médias à propos de ce sujet de plainte. [3]

À cette occasion, après que j’ai rencontré l’enseignant, un Égyptien, les inspecteurs des écoles publiques ont rencontré M. Mousa dans son bureau, mais aucune action n’a suivi.

Comme toujours, je n’informe pas seulement les médias et mes amis activistes, mais aussi les autorités autrichiennes. Mon objectif est de mettre le public au courant, mais je ne peux rien faire de plus. [4] Toutes ces choses ont été dévoilées depuis de nombreuses années, mais rien n’a été fait. Je me demande combien de pression par les médias sera encore nécessaire pour un changement…”

[1] http://www.krone.at/oesterreich/islam-kindergaerten-in-wien-steuergeld-veruntreut-der-naechste-skandal-story-554669

[2] http://www.heute.at/news/oesterreich/wien/Protz-Kindergarten-ist-pleite;art23652,1307480

[3] http://www.krone.at/Oesterreich/Islamische_Schule_Eltern_torpedieren_Musikstunden-Stadtschulrat_prueft-Story-423321

[4] Pour plus de détails, voir la page d’accueil du docteur Amer Albayati (en allemand) : http://www.initiativeliberalermuslime.org/

2 Comments

  1. Il est extrêmement important que l’Autriche s’unisse à la communauté de Visegrád afin de mettre en œuvre une politique plus forte contre les abus évidents comme celui-ci, seulement possible dans un système politique décadent et corrompu.

Répondre :