Sommet extraordinaire du V4 pour traiter de la qualité des produits de marque en Europe centrale

share on:

Europe centrale – Le Premier ministre slovaque Robert Fico a appelé ses homologues du groupe Visegrád à une réunion portant sur la mauvaise qualité des produits dans les supermarchés d’Europe centrale et orientale. Des études récentes ont montré que de nombreuses multinationales de l’alimentaire usent d’ingrédients de qualité inférieure dans les produits de marque destinés à la vente dans les États membres les plus pauvres de l’UE.

Le sommet extraordinaire aura lieu le 2 mars à Varsovie. Le sommet “appellera la Commission à prendre des mesures législatives qui interdisent cette pratique … qui humilie les gens et crée deux catégories de personnes”, a déclaré le premier ministre slovaque Robert Fico lors d’une conférence de presse.

Le ministère de l’Agriculture de la Slovaquie a présenté la semaine dernière des résultats d’analyses de laboratoire montrant que la moitié de 22 produits achetés à Bratislava, la capitale slovaque, différaient de goût, d’apparence et de composition des équivalents achetés dans deux villes autrichiennes, à quelques kilomètres seulement. Ces différences concernent en particulier les boissons non alcoolisées, les épices, les thés et les produits carnés vendus en Slovaquie. L’étude fait état d’une part plus faible de viande pour une plus grande part de graisse dans les produits carnés, de l’usage d’édulcorants et de beaucoup de conservateurs artificiels.

Le ministre tchèque de l’Agriculture, Marian Jurečka, a déclaré la semaine dernière que les gens étaient fatigués d’être des «poubelles européennes» alors que le chef du cabinet du premier ministre hongrois, Viktor Orbán, qualifiait ce double-standard de «plus grand scandale du passé récent».

Emmenée par le ministre tchèque de l’Agriculture, Marian Jurečka, la Tchéquie fera pression sur l’Union européenne pour interdire la vente d’aliments de qualité inférieure portant les mêmes marques que les produits de qualité supérieure vendus en Europe occidentale. Le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a proposé qu’un représentant de la Commission européenne assiste au prochain sommet du groupe de Visegrád sur la qualité différente des aliments fournis aux magasins de l’Europe de l’Ouest et de l’Est.

Par ailleurs, la Hongrie et la Slovaquie demanderont également à la Commission européenne, dans une motion commune, d’envisager des moyens juridiques pour éliminer les «doubles standards de qualité» sur les produits alimentaires.


Sur cette même thématique, lire aussi “La Roumanie: d’une” Europe à deux niveaux “à une Europe de la double liaison