« Il n’y aura pas de mosquées en Hongrie » a déclaré un député du Fidesz

share on:

Hongrie – Le député hongrois du Fidesz, Gergely Gulyás, a déclaré « qu’il n’y aura pas de mosquées en Hongrie » et a fait valoir que « du point de vue de notre propre sécurité, les mosquées auraient un impact négatif. »

Bayer Zsolt, l’animateur sulfureux d’émissions politique et éditorialiste pro-Orbán bien connu, a reçu à la télévision pro-gouvernementale Echo TV le chef de la délégation parlementaire du Fidesz – parti de Viktor Orbán -, Gergely Gulyás.

Tout en commentant la récente attaque survenue à New York, Zsolt Bayer a félicité le président américain Donald Trump pour avoir appelé publiquement à la peine de mort pour l’attaquant présumé.

Gergely Gulyás a approuvé Zsolt Bayer, déclarant que « l’Europe occidentale n’a rien fait contre ce danger … Partout où l’islam radical lève la tête et est autorisé à prendre racine, ce genre d’actes peut se produire à tout moment. »

M. Bayer a conclu en ce qui concerne le terrorisme islamique que « partout où il y a une mosquée, il y a un problème. »

« C’est vrai, » a acquiescé M. Gulyás. « Il n’y aura pas de mosquées en Hongrie … Nous avons entrepris une initiative en ce sens, […] nous ne pouvons pas changer notre position là-dessus car il ne s’agit pas simplement de liberté de culte mais bien de sécurité nationale. »

L’État hongrois ne reconnaît le statut d’Église qu’à quatorze groupes religieux, dont les groupes musulmans ne font pas partie. Les communautés islamiques sont toutefois organisées en deux groupes reconnus par l’État. Il y a actuellement 22 « mosquées » en Hongrie, mais la plupart d’entre elles ne sont que des salles de prière. Selon le journal en ligne hongrois Index.hu, environ 40.000 musulmans vivent en Hongrie, dont 5 à 10.000 pratiquent leur foi.