La Pologne, terre d’asile pour les familles norvégiennes

share on:

Par Olivier Bault.

Pologne – La Norvégienne Silje Garmo et sa fille de deux ans Eira, qui fuyaient les services sociaux norvégiens (Barnevernet) viennent d’obtenir l’asile en Pologne ! Pour être plus précis : le ministre des Affaires étrangères vient d’approuver sa demande d’asile, et l’octroi de l’asile n’est plus qu’une simple formalité. La décision lui a été annoncée ce mercredi par l’organisation d’avocats pro-famille et pro-vie Ordo Iuris, qui l’assistait dans ses démarches.

C’est une excellente nouvelle. Je me suis beaucoup intéressé à l’affaire de cette maman norvégienne à laquelle le Barnevernet, de sinistre réputation, a déjà pris la fille aînée. Je l’avais rencontrée dans la maison où elle séjourne près de Varsovie depuis sa fuite de Norvège avec son bébé en mai 2017, afin de l’interviewer pour l’hebdomadaire polonais Do Rzeczy. Pour les détails de cette affaire, voir l’article « Quand une Norvégienne demande l’asile en Pologne » publié en mai sur le Visegrád Post.

Après un avis positif de l’Office des étrangers, qui avait confirmé que les droits fondamentaux de la mère et de sa fille étaient menacés en Norvège, le ministre des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz lui avait refusé l’asile en juillet. L’organisation d’avocats Ordo Iuris, qui l’assiste depuis le début (et qui assiste depuis plusieurs années des familles polonaises en Norvège), a fait appel de la décision et a promis d’aller devant les tribunaux administratifs s’il le fallait. Ils ont annoncé ce mercredi la décision du ministère, suite à leur recours : la Pologne reconnaît que Silje Garmo encourt le risque de se voir enlever sa fille par les services sociaux norvégiens malgré l’absence de justification objective pour séparer cette famille, et elle lui octroie donc l’asile.

Silje Garmo et sa fille Eira dans leur appartement en Pologne en janvier 2018. Photo : Olivier Bault

C’est la première fois depuis la Deuxième guerre mondiale que des citoyens norvégiens obtiennent l’asile dans un autre pays européen.

La condamnation en septembre dernier de la Norvège par la Cour européenne des droits de l’homme a sans doute contribué à changer la décision du gouvernement polonais, mais il est probable que la médiatisation de cette affaire en Pologne et le soutien apporté à la Norvégienne Silje Garmo et sa fille par plusieurs députés du PiS et dans les milieux nationalistes et chrétiens ont aussi exercé une pression sur le parti au pouvoir. Car c’était aussi une décision politique.

D’autant plus qu’il faut maintenant s’attendre à de nouvelles demandes d’asile en Pologne de la part de familles norvégiennes fuyant les services sociaux d’un pays en pleine dérive totalitaire. Une autre demande d’asile est déjà en cours d’examen, et d’autres familles norvégiennes, qui n’ont pas demandé l’asile, sont aujourd’hui réfugiées en Pologne. Non pas que la situation soit idéale sur ce plan dans la patrie de Jean-Paul II. Il y a aussi des abus de la part des services sociaux et de certains tribunaux, mais le cadre légal et les pratiques y sont malgré tout beaucoup plus favorables au respect du droit des familles et de la vie privée. J’ai appelé Silje dès que j’ai appris la nouvelle pour la féliciter. Elle venait de l’apprendre elle aussi et était sous le choc, heureuse d’avoir enfin l’assurance que les autorités norvégiennes ne pourraient pas demander son extradition pour lui arracher sa fille Eira et pleine d’espoir de pouvoir récupérer un jour son autre fille, Frøya.

Ces familles qui viennent trouver refuge en Pologne montrent à quel point la Commission européenne et le Parlement européen, toujours inquiets de la situation de la démocratie et de l’État de droit, mais uniquement vis-à-vis des pays de l’ex-Europe de l’Est, sont à la fois hypocrites et déconnectés de la réalité. En effet, les libertés fondamentales y sont en réalité bien mieux respectées qu’en ex-Europe de l’Ouest depuis qu’ils se sont débarrassés du totalitarisme socialiste dans sa version communiste. On voit ainsi se réaliser en Pologne la prophétie du premier ministre Viktor Orbán qui avait promis que son pays, la Hongrie, ne fermerait pas sa porte aux vrais réfugiés qui commenceraient bientôt à arriver d’Europe occidentale.

Suivez Olivier Bault sur facebook !

Photo de couverture : Silje Garmo et sa fille en janvier 2018. Olivier Bault.

11 Comments

  1. “La condamnation en septembre dernier de la Norvège par la Cour européenne des droits de l’homme…”
    Le droit européen ayant condamné la Norvège, l’asile en Pologne devient inutile et cette personne peut retourner dans son pays se faire égorger à coup sûr par une horde de musulmans fanatisés… ou pas.
    ” De tous les dangers, le plus grand et le plus réel, c’est la peur. ”
    Émile de Girardin
    “L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l’équation.”
    Averroès

    1. Se servir d’un juge islamique comme Averroés ne manque pas de sel ! Même s’il est considéré par certains dhimmis comme un “savant des lumières” il est et reste un musulman qui en tant que juge, a fait fouetter, lapider et exécuter comme il se doit dans tous les pays musulmans sous de la charia! Surtout à cette époque! De quelle ignorance parlait-il? Probablement celle des infidèles! A combien de violence, l’islam a-t-elle menée? Rien qu’en Inde, le chiffre serait de 80 millions de morts!
      Bien à vous

      1. J’aime bien les propos épicés, et rajouterai même un peu de paprika… Votre haine des musulmans vous pousse à faire une interprétation curieuse : “De quelle ignorance parlait-il? Probablement celle des infidèles! “. Étrange calcul de probabilité, étayé seulement de peur de colère et de haine… Étai meurtrier !
        Les humains qui surinterprètent la supposée volonté de leurs dieux et de leurs idoles sont tous des massacreurs en puissance. Au nom des égrégores qui les possèdent et qu’ils nourrissent ils goûtent sans retenue la volupté des massacres aussitôt absous puisque c’est pour la bonne cause. Et le Dieu unique de la bible est certainement celui qui fut le mieux nourri au cours des millénaires, par les Juifs les Chrétiens et les Musulmans. Un coup de projecteur sur les massacres islamiques permet éventuellement de laisser dans l’ombre les massacres chrétiens. Aux côtés des impérialistes occidentaux qui se lançaient à la conquête du reste du monde il y avait toujours des pousse-au-crime en robe de bure, qui répandaient le christianisme avec une ferveur massacrante qui n’avait rien à envier à celle des guerriers de l’Islam. L’effacement de civilisations amérindiennes ou africaines et le grand remplacement par les bons chrétiens cupides fut un apport civilisationnel déterminant dont les malheureux ont probablement mal saisi l’intérêt.
        Alors évidemment quand je cite Averroès ici c’est une petite provocation presque innocente, qui serait tombée bien à plat sans votre réponse offusquée ! Je ne vous promets pas de ne pas récidiver à l’occasion, car la vérité n’a ni sexe ni religion et si le diable lui-même prononçait – ce qu’à Dieu ne plaise – des paroles pleines de sagesse et de vérité, je ne manquerais pas de les rapporter si elles me paraissaient pertinentes dans un contexte donné.

        1. Islam, Christianisme, soit. Rien de mal donc ne fût “accompli” au nom du judaïsme ? Il ne s’agit peut-être que d’un oubli, mais étonnant de la part d’un érudit comme vous. A moins que quelque chose ne vous gêne ou ne vous empêche ?

          1. Je me cite :
            ” Et le Dieu unique de la bible est certainement celui qui fut le mieux nourri au cours des millénaires, par les Juifs les Chrétiens et les Musulmans.”
            Vos insinuations (“A moins que quelque chose ne vous gêne ou ne vous empêche ?”) sont finalement assez amusantes ! Pour reprendre une formule connue, je suis responsable de ce que j’écris, pas de ce que vous comprenez. Je mets en cause très clairement toutes les religions, et particulièrement celles des “gens du livre”. Elles sont nocives à proportion du nombre de ceux qui les nourrissent, peu m’importe leur étiquettes… Ce sont de toute manière des victimes qui n’ont d’autre choix dès la naissance que de devenir les proies des égrégores nourris par leurs familles. Il est bien difficile d’y échapper, mais pas impossible.

      2. Saines lectures pour défoncer des préjugés éculés et des jugements à l’emporte-pièce…
        “Averroès ou le secrétaire du diable” de Gilbert Sinoué

        “Né en 1126 à Cordoue, il a connu la gloire puis la disgrâce, le respect des puissants puis l’exil et la clandestinité. Il a contribué à la légende de l’Andalousie musulmane, mais il a payé au prix fort les audaces de sa pensée.
        Ses idées seront tout aussi violemment condamnées par l’Église que par les théologiens musulmans qui lui reprocheront – hérésie suprême – d’oser aborder la foi avec la raison, de refuser l’aveuglement dogmatique et l’usage des textes sacrés pour le seul bénéfice de quelques-uns.
        Traité en paria, menacé, c’est haï de tous qu’il mourra à Marrakech, à soixante-douze ans. Mais des siècles plus tard son œuvre demeure plus
        vivante que jamais.

        Il s’appelait Averroès.
        Auteur : Gilbert Sinoué
        Editeur : Fayard

  2. Perfide Gilbert !

    Vous citez trois religions, mais dès qu’il s’agit d’égrainer les méfaits, vous en oubliez systématiquement une. Je n’interprète pas, je constate. Et non ce n’est pas le nombre de pratiquants qui fait la dangerosité d’un groupe, bien au contraire.

    Vous aimez les mots épicés semble-t-il, je m’en vais donc vous donner mon avis sur vous. Cela me fera du bien, cela signera mes adieux à ce joli site que vous polluez malheureusement, et vous aidera peut-être à affiner vos méthodes. Vous êtes cultivé, probablement intelligent mais pas malin pour un sou. On lit en vous comme dans un livre ouvert, c’est fâcheux pour un “infiltré”, un “saboteur”. Outre ce que je signale plus haut, vos jérémiades autour de Soros, votre obsession – que vos citations n’arrivent pas à masquer – de maintenir l’UE telle qu’elle est pour qu’elle puisse continuer son travail de destruction de l’Europe, notamment par le phénomène de crêolisation avant remplacement définitif. Parce que sinon quoi, le prophète y viendra pas ?!

    Vous êtes un troll assez minable au final, et je suis convaincu que vous ne valez pas mieux en tant que personne. Ne criez pas victoire. Je “quitte” le site mais reste plus déterminé que jamais…

    1. Hélas avec les gens comme vous, qui ne supportent aucun débat d’idées et ne contrôlent pas leurs émotions on en vient tôt ou tard à des attaques ad personam. Votre vision paranoïaque du monde vous fait voir des ennemis cachés et des complots partout. La peur la colère et la haine ont eu raison de vos capacités de discernement et vous nourrissez vos obsessions absurdes par des interprétations délirantes de la réalité. Quitter le site serait un comportement absurde, une réponse inappropriée, un aveu de faiblesse. Si vous êtes déterminé, prouvez-le en argumentant et non en insultant votre adversaire – et je n’ai pas dit ennemi. Mes seuls ennemis sont la bêtise l’ignorance et la superstition. Je n’ai rien contre vous, vous êtes l’une des nombreuses victimes de manipulateurs souvent eux-mêmes manipulés par ceux qui considèrent l’humanité comme leur bétail et se rient de nos petites querelles.

Répondre :