La police tchèque reste en Macédoine pour aider face aux migrants en nombre

share on:

République Tchèque, Prague – Selon le Prague Post, le ministre de l’Intérieur Milan Chovanec a déclaré durant sa visite au camp de rétention de Vinojug, que la République tchèque va envoyer de l’équipement technique de soutien de police, tels des radars et du matériel de vision nocturne pour aider la Macédoine à sécuriser sa frontière avec la Grèce.

Il a ajouté que le gouvernement avait validé un budget de 20 millions de couronnes tchèques (env. 740.000€) pour l’achat de véhicules.

La mission des officiers de police tchèques en Macédoine a été prolongée jusqu’à fin avril, après avoir été initialement prévue jusqu’à mi-mars. 27 policiers tchèques et deux chiens policiers sont actuellement à la frontière, ainsi que d’autres officiers de police du V4. Ils seront remplacés par 30 autres officiers de police le 19 mars.

Le ministre Chovanec a ajouté que la Macédoine – qui n’est pas membre de l’UE – va devenir une zone tampon si l’accord entre l’UE et la Turquie n’entre pas en vigueur et que le nombre de clandestins arrivant en Grèce n’est pas réduit. Ces déclarations font suite, moins de deux semaines plus tard, au sommet du V4 à Prague, où les dirigeants des pays du V4 ont convié leurs homologues de Macédoine et de Bulgarie, afin de mettre en place efficacement leur plan alternatif pour la gestion de la crise migratoire.

Répondre :