La Pologne détruit ses monuments soviétiques

share on:

Pologne – Après la Deuxième Guerre Mondiale, des centaines de monuments en l’honneur des Soviétiques ont été érigés en Pologne. Un certain nombre a déjà été détruit, et une campagne devrait débuter au mois de juin afin d’en abattre encore une grande partie

L’historien et membre de l’institut de la mémoire nationale polonais Paweł Ukielski souhaite détruire le plus grand symbole de l’ère soviétique en Pologne : le Palais de la culture et de la science à Varsovie, imaginé par l’architecte soviétique Lev Roudnev et construit en 1955. Il est le plus haut bâtiment de Pologne. En 2009, le ministre des Affaires étrangères Radosław Sikorski avait déjà demandé sa démolition. Selon lui cette action symbolique aurait été cathartique pour le peuple polonais.

L’ambassadeur russe pour la Pologne Sergei Andreev avait accusé le pays de “déni historique”, en ajoutant que s’ils n’avaient pas soutenu l’Armée Rouge durant la Deuxième Guerre Mondiale, les Polonais n’auraient pas perduré en tant que pays.

Selon le directeur de l’Institut de la mémoire nationale, Luka Kaminski, ces monuments doivent disparaître : ” les monuments dans les centre-villes et les villages peuvent envoyer un message historique négatif”. Les partisans de ces destructions de monuments ne font pas la promotion de la dégradation des cimetières et de l’oubli des morts, mais espèrent que les héros russes érigés en statues soient remplacés par les héros polonais.