Nombreuses alertes à la bombe en Pologne

share on:

Pologne – À Varsovie, il y a eu 39 alertes à la bombe lundi 30 mai. Il s’agissait de fausses alertes. La semaine dernière, plusieurs autres alertes à la bombe ont touché le pays, et au cours des deux dernières semaines, 4 personnes ont été arrêtées pour avoir posé des bombes. Le 1er Juin, une nouvelle loi entrera en vigueur en donnant au gouvernement beaucoup plus de puissance pour gérer les situations de crise liées au terrorisme.

Le lundi 30 mai, 39 alertes à la bombe ont eu lieu dans la capitale de la Pologne. Quelques 700 personnes ont été évacuées de l’Office de régulation de l’énergie à la suite de l’alerte à la bombe, a écrit thenews.pl. Les ministères et les institutions publiques telles que le bureau du procureur régional, des administrations d’Étatun peu partout dans le pays, des médias, des hôtels et des centres commerciaux ont été ciblés par ce qui s’est révélé être un canular.

La semaine dernière, des alertes à la bombe ont été émises à travers le pays, provoquant l’évacuation d’un centre commercial en Silésie et de l’antenne locale de la chaîne publique TVP dans la ville méridionale de Katowice. Au cours des deux dernières semaines les autorités polonaises ont arrêté quatre personnes qui avaient posé des bombes dans un bus à Wroclaw et dans des voitures garées près d’une station de police à Varsovie.

“Les informations sur les attaques terroristes planifiées démontre l’imprévoyance de ceux qui critiquent la loi anti-terrorisme affirmant qu’il n’y a pas de terrorisme en Pologne, que nous pouvons attendre et procéder d’une autre manière. Seulement, on ne sait toujours pas ce que pourrait être cette méthode alternative“, a déclaré l’ancien chef adjoint au bureau de la sécurité nationale polonaise Roman Polko, au journal Niezalezna.

Sputniknews.com rappelle que plus tôt en mai, le gouvernement polonais a adopté la nouvelle loi anti-terrorisme, critiquée par l’opposition polonaise pour son contrôle sur la communication numérique des ressortissants étrangers, l’accès aux bases de données confidentielles, le partage obligatoire des données personnelles avec les opérateurs de réseaux mobiles, et la possibilité de fermeture des frontières en cas de menace terroriste, entre autres mesures. La loi, actuellement soumise au parlement polonais pour approbation, devrait prendre effet avant le 1er Juin.

Les menaces terroristes sont prises au sérieux alors que la Pologne accueillera en Juillet à la fois le sommet de l’OTAN à Varsovie et la Journée mondiale de la jeunesse à Cracovie.

Répondre :