L’Autriche souhaite retenir les migrants au niveau des îles grecques

share on:

Autriche – L’actuel ministre autrichien des affaires étrangères Sebastian Kurz déclara dernièrement que les migrants devaient être retenus sur des îles grecques afin de pouvoir mieux les aider par la suite à retourner chez eux et, in fine, les aider localement.

Dans une récente entrevue donnée à Die Presse, Sebastian Kurz, ministre autrichien des affaires étrangères suggéra que les migrants fraîchement débarqués sur les côtes grecques devraient être contenus sur des îles du pays afin de faciliter leur retour futur. La politique migratoire australienne, qui a inspiré cette idée, avait déjà été prise comme exemple par Orbán et le V4.

« L’UE devrait clairement statuer que quiconque essaie d’aller en Europe illégalement perd le droit d’asile. Ensuite, nous devons nous assurer que les sauvetages n’ont rien à voir avec un ticket pour l’Europe. La politique migratoire doit être dirigée vers une plus grande aide locale. »

En ajoutant que quelqu’un qui patiente sur Lesbos en ayant une chance infime d’obtenir le statut de réfugié a plus de chance de vouloir rentrer chez lui que s’il possédait un appartement à Vienne ou Berlin.

Des ONG politiques et humanitaires s’insurgent de ce traitement qualifié « d’inhumain » et « d’illégal car brisant les lois internationales » subis par les candidats à l’exil. Le rôle des ONG dans la crise migratoire est toutefois trouble du fait de l’aide active de certaines pour favoriser le passage illégal des frontières, puisque l’été dernier certaines d’entre elles furent impliquées dans des passages illégaux. Depuis le début de l’année 2016 plus de 206,000 clandestins ont été officiellement enregistrés en Grèce.