Les attaques contre les femmes musulmanes sont en augmentation en Slovaquie

share on:

Slovaquie – En Slovaquie, les attaques contre les femmes musulmanes augmentent. C’est ce qu’a constaté mercredi, dans son communiqué, le ministère slovaque de l’Intérieur. Dans ce contexte, il a condamné les attaques répétées à l’encontre d’une Somalienne qui vit dans le pays depuis 2013, sur la base d’un asile humanitaire qui lui a été dûment accordé.

“Les cas d’agressions verbales et physiques à l’encontre de femmes musulmanes se produisent de plus en plus fréquemment dans la République slovaque. Le ministère de l’Intérieur considère toute intolérance raciale ou religieuse comme inacceptable.  Dans le même temps, il est regrettable que des personnes vulnérables, auxquelles la République slovaque a offert un refuge contre la violence, soient désormais menacées sur notre territoire”, a écrit l’administration.

Khadra Abdile, 24 ans, d’origine somalienne, a subi, d’après le quotidien Sme, six attaques depuis un an et demi. Les assaillants lui reprochaient sa couleur de peau et le voile qu’elle porte sur sa tête. Les attaques sont verbales et physiques.

Lors de la dernière attaque, dans un tram, un homme a tenté de lui arracher son voile et a commencé à l’étrangler avec, il l’a ensuite frappée et lui a cassé une dent. “Il m’a insultée à cause de la couleur de ma peau”a déclaré Abdile.

Elle a été volée et reçoit en plus une amende

Abdile a dit au site internet Sme qu’elle se sentait bien en Slovaquie mais que tout avait changé après l’éclatement de la crise migratoire. Lors d’une attaque, des pierres lui ont été jetées, malgré le fait qu’elle se trouvait en compagnie de son fils de quatre ans. Lors d’une autre attaque, son sac à main lui a été dérobé avec tous ses documents et son argent.

“Lorsque je me suis rendue à la police, ils ont consigné tous les faits puis j’ai dû, en plus, payer une amende pour perte de documents”, écrit le site en citant Abdile.

La Somalienne est également frappée par l’indifférence des gens qui ne l’ont pas défendue lors des attaques. “J’ai cessé de me sentir normale dans ce pays “, a-t-elle révélé.

Traduction à partir du tchèque par Alimuddin Usmani.
Article publié originellement sur lapravda.ch.

2 Comments

  1. Cela me rappelle ce que subissent certaines filles “court vêtue” lorsqu’elle passe dans des quartiers sensibles à forte population musulmane…

    Donc, pas d’amalgames : tous les Slovaques ne frappent pas les Somaliennes voilées qui se trouveraient en Slovaquie. Par ailleurs, ceux qui ont fait cela ne sont pas de vrais Slovaques !

Répondre :