Migrants : malentendu entre les États-Unis et la Roumanie

share on:

Roumanie – Le mardi 20 septembre, le président américain Barack Obama a annoncé que la Roumanie, ainsi que six autres pays européens, avaient accepté d’accueillir dix fois plus de migrants qu’en 2015. Mais le ministère des Affaires étrangères roumain a réagi à cette déclaration en disant que la Roumanie n’avait pas fait ce genre de promesses et qu’elle n’accepterait pas plus de migrants que ce qui avait été entendu au niveau européen.

Selon les propos de M. Obama, 50 pays dans le monde ont accepté d’augmenter le nombre de migrants qu’ils accueilleront en 2017.

En 2015 la Roumanie avait accordé 525 demandes d’asile. Durant les cinq premiers mois de cette année, elle en a enregistré 360. Avec les accords européens, la Roumanie a accueilli 35 migrants jusqu’à aujourd’hui, six envoyés d’Italie et 29 de Grèce. Sur une période de deux ans, le pays devrait accueillir 6.205 migrants selon l’accord de redistribution européen de 2015, migrants qui seront envoyés également de Grèce et d’Italie. La Roumanie ainsi que plusieurs autres pays européens avaient voté contre cet accord.

Mais les migrants ne veulent pas rester en Roumanie, ou en Bulgarie. La plupart tentent une fois sur place de quitter le pays illégalement pour rejoindre l’Europe de l’ouest.

1 Comment

Répondre :