La minorité hongroise de Slovaquie désabusée par la politique

share on:

Slovaquie – Le pays de 5,5 millions d’habitants a une minorité hongroise historique de 460.000 personnes. Par conséquent, le vote ethnique hongrois a son importance en Slovaquie.
L’article suivant provient du Slovak Spectator.

Rudolf Kósa est un habitant de 105 ans du village de Vrakouň dans le sud-ouest de la Slovaquie. M. Kósa s’intéresse à la politique et se rappelle combien les partis hongrois en Slovaquie se sont unis au sein du Parti de la Coalition hongroise (SMK) en 1998, comment ce parti s’est partagé en deux partis en 2009 et comment le plus fort – Most-Híd promettait de ne pas s’allier au parti Smer, mais a en mars 2016 formé une coalition avec celui-ci.

Pendant longtemps, les Hongrois ont été parmi ceux avec la plus haute participation aux élections et M. Kósa était l’un d’eux. Il n’est pas en colère contre Béla Bugár, le président de Most-Híd pour rejoindre une coalition avec Smer.

“Quand il faut prendre des décisions sur des choses qui comptent pour nous, il vaut mieux en faire partie plutôt que de crier de derrière la clôture,” a déclaré M. Kósa au Slovak Spectator.

Il y a, cependant, un nombre décroissant de gens qui voient la politique comme M. Kósa la voit. Des années de fausses promesses pour augmenter l’emploi, améliorer les routes et l’éducation pour les Hongrois a conduit à une apathie du vote, selon l’analyste politique Zsolt Gál du Département des sciences politiques à l’Université Commenius.

Most-Híd sait que malgré cela, son soutien n’a pas baissé après les élections de mars. C’est pourquoi M. Bugár a organisé une série de réunions avec les électeurs et a envoyé une lettre à 300.000 ménages expliquant pourquoi il a rejoint la coalition actuelle, selon M. Gál.

“Les électeurs ne les ont pas délaissés jusqu’à présent, mais les politiciens de Most-Híd savent qu’ils pourraient bien le faire à l’avenir”, a déclaré M. Gál au Slovak Spectator.

Article publié initialement sur le Slovak Spectator.