Après sa défaite contre le PiS, la Coalition européenne de gauche libérale polonaise s’interroge sur son virage LGBT

share on:

Par Olivier Bault.

PologneDéfilant sous le slogan « L’amour ne peut qu’unir », les militants LGBT de la « Marche des égalités » de Gdańsk, en Pologne, avaient parodié samedi une procession catholique de la Fête-Dieu (Corpus Christi), avec une personne déguisée en prêtre catholique et brandissant une image de vulve en guise de Saint Sacrement dessinée dans un cœur faisant allusion au Sacré Cœur de Jésus. Autour de ce faux prêtre catholique, des femmes aux couleurs LGBT mimaient les fillettes précédant ces processions lors de cette fête dans toute la Pologne.

La maire libérale de Gdańsk, Aleksandra Dulkiewicz, avait ouvert cette marche et s’était dite très fière en expliquant que « Gdańsk n’a pas peur de la diversité ». À propos de cette parodie blasphématoire pour les chrétiens dénoncée après la marche, Dulkiewicz a répondu en termes très vagues sur Twitter que « le respect est la condition de l’égalité » et que « nous apprenons tous progressivement le respect, l’égalité et la responsabilité ».

La Coalition européenne (KE) rassemblant les libéraux de la PO, les libéraux-libertaires de Nowoczesna, le parti agraire PSL, les sociaux-démocrates du SLD post-communiste et les Verts avait fait de la critique de l’Église catholique et du soutien au lobby LGBT un des axes directeurs de sa campagne. Bien mal lui en a pris, puisqu’elle a raté dimanche son pari de doubler le PiS en présentant un front uni de l’opposition aux élections : le PiS a obtenu près de 46 % des voix tandis que la KE a recueilli 38 % des voix. Aucun sondage ne prévoyait un tel écart même si le PiS était donné gagnant par la plupart d’entre eux.

Celui qui a le plus perdu, c’est le parti agraire PSL (allié de la PO dans les gouvernements de Donald Tusk et d’Ewa Kopacz en 2007-15). L’électorat rural, plutôt conservateur, de ce parti a en effet préféré voter pour le PiS que pour la Coalition européenne dont faisait partie le PSL. Selon l’institut de sondages Ipsos, le monde rural a voté à plus de 56 % pour le PiS contre 27 % pour la KE. En ce qui concerne les agriculteurs eux-mêmes, ils ont voté à 70 % pour le PiS contre moins de 19 % pour la KE. Le chef du PSL Władysław Kosiniak-Kamysz accuse aujourd’hui Donald Tusk à cause de son discours du 3 mai précédé d’une intervention extrêmement agressive à l’égard de l’Église catholique (dont les évêques ont été qualifiés de « cochons se roulant dans la boue ») prononcée par un certain Leszek Jażdżewski, rédacteur-en-chef d’un média libéral-libertaire, sans que Tusk ni aucune autre des personnes présentes ne réagisse. Kosiniak-Kamysz, interrogé sur la télévision libérale-libertaire TVN sur les causes de la défaite de son camp, a estimé que « cela a commencé avec la charte LGBT [signée par le maire libéral de Varsovie, NDLR], après il y a eu l’intervention de Jażdżewski, et on dirait que c’était la 5e colonne du PiS. Donald Tusk a probablement plus mobilisé les électeurs du PiS que ceux de la KE ». Le leader du parti agraire a fait remarquer qu’en Pologne, avec un programme progressiste à la mode LGBT, « on ne peut pas gagner les élections ». « Le virage à gauche ne nous a pas aidé, il a mobilisé l’électorat du PiS », a-t-il ajouté.

Même la maire de Gdańsk, proche de la Plateforme civique de Donald Tusk, y va de sa volte-face. Alors qu’elle avait refusé de condamner la parodie de procession catholique samedi et dimanche, elle a publié mardi une lettre envoyée le jour-même aux organisatrices de cette parodie. Dans cette lettre, elle affirme n’avoir vu les images de cette parodie que tard le soir sur Internet et en avoir été profondément affectée en tant que mère venue à la « Marche des égalités » avec son enfant (sic!) et en tant que croyante, et elle écrit : « Comme je défendrai les droits à l’égalité des personnes LGBT+, des personnes en situation de handicap et des personnes discriminées à cause de la couleur de leur peau, j’exige aussi que l’on respecte les personnes croyantes. »

Il faut croire que les électeurs polonais ont infligé lundi une leçon à cette Coalition européenne qui avait cru à tort que les élections se gagnent à gauche en Pologne. Depuis la chute du communisme au pays de Jean-Paul II, aucun parti n’y avait jamais fait un aussi bon résultat que le PiS dimanche dernier.

 


Suivez l’actualité polonaise sur Facebook, en français, avec Olivier Bault !

19 Comments

  1. Pourquoi les conservateurs en général et les religieux en particulier sont-ils à ce point obsédés par tout ce qui touche au sexe et aux diverses expressions de la sexualité ? Comme on chantait il y a bien longtemps ” Si vous n’aimez pas ça, n’en dégoûtez pas les autres…”

  2. Il y en a marre de votre masturbation linguistique, de vos provocations calculées, délibérées, éhontées, goguenardes, haineuses, vindicatives, virulentes. La pornographie non-consensuelle peut avoir des effets dévastateurs sur les victimes, il est donc capital de comprendre combien c’est fréquent et qui est touché (les enfants assistants à des défilés LGBT+), choqués par cette dérive que l’on voudrait banaliser. C’est vous, le fangeux, pour l’enfant victime de traumatisme, le jeu s’est arrêté le jour du traumatisme. La violence introduite par l’adulte dans ce dialogue essentiel détruit à tout jamais le développement de la relation. La violence subie va définitivement et irréparablement transformer l’expérience affective du corps. Le corps exposé de la sorte sera un corps qui ne parvient plus à sentir la vie en soi, un corps anesthésié, paralysé. Il sera un corps adulte frigide, impuissant, incapable d’échanger avec le corps de l’autre, incapable de trouver le chemin du désir et du plaisir partagé, incapable d’intimité sexuelle, troufignon!

  3. Que de violence ! La violence commence par l’exhibition obscène d’un corps supplicié sur une croix partout à la croisée des chemins et dans les édifices, avec ce sentiment de culpabilité inculqué dès le plus jeune âge pour mieux torturer les âmes innocentes. Diabolique ! Mais vous ne le comprendrez jamais…

  4. A votre provocation initiale, il était important de vous faire un bilan du “qui sème le vent, récolte la tempête” pour l’agnostique. Ceci étant, il semble que vous ne maîtrisiez pas suffisamment l’Evangile pour en saisir toute sa mesure…
    ” les évangiles attestent la réalité de la mort du Christ et ce n’est pas si facile à accepter que Dieu assume notre mort puisque parmi les Chrétiens il s’en est toujours trouvés pour refuser ce mystère. Pourtant les saintes femmes sont venues pour embaumer le corps de Jésus déposé sur la pierre du tombeau de Joseph d’Arimathie. Cette proximité du Christ avec nos faiblesses a frappé les apôtres qui l’ont souligné pour nous inciter à la confiance en lui. Ainsi Saint-Paul écrit aux Philippiens: “Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti en prenant la condition de serviteur, et devenu semblable aux hommes il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort et la mort sur une croix…” (Epître aux Philippiens 2, 6-8) ”
    La piété liée à la croix ne concerne pas la mort du Christ (Vendredi Saint), mais sa résurrection (Pâques) : c’est un signe de victoire sur la mort. Elle orne les caveaux comme pour dire l’espérance de la résurrection. Et pour vous j’espère, la Foi en un monde meilleur et pour votre éclairage, ne nous soumettra pas à nouveau à “Sodome et Gomorrhe”…… plus que la violence, le chaos!

    1. Belle profession de foi, parfaitement irrationnelle comme il se doit puisque le sentiment religieux trouve son siège dans le cerveau limbique alors que la raison résulte du fonctionnement plus ou moins efficace du cortex associatif. C’est pourquoi je n’argumenterai pas en matière de foi sachant que je me heurterais forcément à un mur. Par contre je ne me priverai pas de souligner quels dégât on peut commettre dans un esprit à priori simple et Innocent en faisant une utilisation perverse des concepts religieux, notamment pour installer des relations de dominance et de contrôle des esprits… et parfois des corps, comme la multiplication des crimes pédophiles au sein de l’église le montre jusqu’à la nausée.
      Relire Pascal…
      Votre Église est gangrenée jusqu’à l’os, je le crains ! Après des siècles de compromission avec des pouvoirs politiques douteux auxquels elle s’est vendue en échange de privilèges de puissance et d’or, je me demande même si elle n’a pas changé de Dieu… Le diable n’est-il pas le singe de Dieu ?

      1. La religion est un mixte du système limbique émotionnel et du néo-cortex associatif et symbolique, donc rationnel. En revanche, le LGBT relève entièrement du système reptilien et du stade anal.

        1. Le néocortex en matière de religion ne sert qu’à produire des discours creux et de mon point de vue sans intérêt, la foi n’a pas à se justifier en s’appuyant sur des œuvres de raison, la raison lui étant étrangère par nature, et la foi du théologien n’est pas plus pertinente que celle du charbonnier sous prétexte qu’il la pare avec les oripeaux du beau langage.
          La sexualité, sous toutes ses formes et expressions et pas seulement LGBT, relève d’une fonction essentielle du cerveau reptilien. Par elle nous nous plions bon gré mal gré à une loi naturelle qui fait évoluer l’espèce, en compétition avec les autres espèces. Elle est souvent associée au diable par les religions “du livre” non sans raison… Mais de manière discutable car la puissance extraordinaire de cette énergie parfaitement amorale fait peur, et le peur entraîne immanquablement des réactions inappropriées et contre-productives.

          1. Et “le” peur (la peur, en français) n’appartient quant à vous, qu’aux théologiens et aux charbonniers, qui êtes-vous pour insulter de la sorte, les quidams) Vos injures virulentes et incongrues témoignent de l’appartenance de votre “couleur”, les enculés des mouches (et il vaut mieux viser avec perfection), la défaite pourrait causer votre peur car certaines de ces mouches sont mortelles avec pour conséquence une névrose d’échec surtout si elles proviennent de pays chauds et évidemment prolifères de façon exponentielle et pas besoin de charbon ou de ministre du culte pour en faire l’apologie de votre misère, sous peine de passer pour un niais authentique. Et vous vous targuer d’être Superman? Retournez sur Krypton, waf, waf, waf…..!

          2. Le côté rationnel de la religion apparaît dans les règles morales et éthiques, qui sont une sorte de grammaire comportementale du quotidien et ont pour effet de rationaliser les instincts, les pulsions et les émotions. Le mouvement politique LGBT qui promeut une activité sexuelle non reproductive ne peut pas être compté au nombre des phénomènes faisant évoluer l’espèce selon la loi naturelle puisque, par définition, c’est stérile sur le plan naturel.

      2. Ah, voila! Vous avez tant aimé toute la série ancienne et récente de la “La Planète des Singes” dont vous vous inspirez, bravo!
        En balayant sur le site cinématographique de Hollywood (comme Charles Bronson), obtiendriez-vous peut-être le rôle de Cheetah dans Tarzan, the Ape Man, utilisé comme effet comique dans des situations où elle se balance sur une corde ( si vous êtes encore prompt aux cascades et capable de grimacer un langage amphibologique) Mais à ce jeu, la cervicarthrose ne fera qu’accentuer une démarche donnant l’impression de balancer le cou selon une chorégraphie rodée, comme le pigeon qui tente en réalité de maintenir la tête immobile. Le mouvement se décompose en deux temps : il avance sa tête d’un coup sec, puis la maintient immobile tout en avançant son corps. Le comportement inné d’un oiseau repose sur l’instinct.
        Ce fameux instinct que j’aime à décliner à toutes espèces de notre Terre pour se réaliser, pour nous, le choix est encore plus grand: le libre arbitre. La Liberté de choisir nos futurs étendards, la liberté de choisir l’étendard de nos futures désillusions, le temps de crever avec, et de se sentir vraiment tout con, devant le regard innocent, d’un enfant qui se réveille…
        Devant son regard qui se réveille et qui dans un sourire, vous fait l’amour. La beauté du cœur, une métaphore inspirante!

          1. Je ne réponds pas aux insultes, ultimes non-arguments des gens livrés à leurs pulsions et émotions négatives. Ils ne soupçonnent évidemment pas de quoi ils sont le jouet et j’ai de la compassion pour eux.
            Bisou !

  5. Les gens font ce qu’ils veulent dans leur intimité mais le LGBT relève de l’exhibitionnisme et de l’obsession sexuelle. C’est une vraie violence psychologique, d’autant plus que le politiquement correct interdit de la critiquer.

    1. Ces manifestations intempestives ridicules ne sont qu’une réaction obscène à une autre obscénité : la culpabilisation à outrance (et même ailleurs) des âmes innocentes auxquelles on a inculqué dès le plus jeune âge la culpabilité, la peur du péché, l’horreur du sexe instrument d’un plaisir nécessairement pervers. Ceci n’est pas chrétien, c’est une falsification introduite par des puissances obscures pour pervertir le message des évangiles et prendre le contrôle des fidèles maintenus dans la peur et terrifiés par l’idée de l’enfer auquel les voue le péché de chair. En saccageant la vie sexuelle des gens, en leur désignant comme illégitime une sexualité assumée pleinement épanouie, on a créé une société de frustrés agressifs qui trouvent un plaisir pervers par d’autres voies, souvent violentes.
      Ceci dit je vais m’offrir une petite sieste dans mon hamac, les mains sur les couvertures afin d’éviter toute tentation obscène. En fait vu la chaleur toute couverture serait insupportable… Advienne que pourra.

  6. Ravi de vous poilagratter, c’est excellent pour les neurones. Je vous laisse le politiquement correct, n’ayant pas la fibre politique et manifestant généralement des points de vue très incorrects pour ne pas dire hérétiques, ce qui ne laisse pas d’agacer les bonnes âmes…

  7. M.Ujhaz ou qui que vous soyez, savez-vous seulement ce que signifie aimer et l’expliquer car de votre côté, vous n’êtes pas doué et c’est le moins qu’on puisse dire, au vu de ce que vous sacquiez à tous vents?
    On le sait, on l’a dit, « la critique est aisée, mais l’art est difficile », certes, mais sans « liberté de blâmer, il n’est pas d’éloges flatteurs », écrivait aussi Beaumarchais.
    Aussi, je remarque en vous relisant que vous êtes incapable d’éloge, vous n’aimez donc guère votre prochain, que vous considérez toujours comme incapable de voir les trames, ni de résoudre les problèmes, brefs des reptiliens. Selon moi, vous êtes quelqu’un d’égocentrique et je réitère mon opinion à votre sujet: vous avez PEUR! Peur de vous-même car pour vous l’existence ne se borne qu’à une poubelle, où vous déversez les déchets de votre âme et cela, en accablant de blâmes toutes les personnes contraires à vos convictions bien trop carrées. L’imprévu et l’échec vous rendent parano, vous voyez le mal partout. Il est grand temps avant que cela n’empire davantage, de rencontrer un psychanalyste qui vous apportera son expertise au niveau de votre problématique, vous êtes un méchant dans tout le sens du terme et je le dis pour votre bien. vous révélez une forme de dangerosité dans tous vos commentaires, relisez-vous.

  8. Toujours la même attitude, quand des idées vous déplaisent vous vous en prenez à la personne qui les défend, c’est typique des discours extrémistes de droite comme de gauche ou des fanatiques religieux. Je ne vous suivrai pas sur ce terrain, je l’ai dit à maintes reprises. Bisou !

Répondre :