“L’État Islamique est derrière l’immigration massive”

share on:

Hongrie, Budapest – Selon le conseiller en chef de la sécurité intérieure de Viktor Orbán, György Bakondi, Bruxelles fait preuve de faiblesse alors que les gens sont effrayés par les attaques terroristes. Il est temps d’agir fermement envers la migration.

György Bakondi a déclaré que les menaces politiques et sécuritaires complexes développées en Europe, doivent être pris en charge par des actions résolues. Malgré cela, les institutions de l’Union européenne font preuve de faiblesse et n’utilisent pas la force. Le conseiller en chef a ajouté qu’au-delà des mauvaises décisions, le deuxième plus grand problème est que beaucoup aident la migration au lieu de s’y opposer.

«La migration est massive, organisée, agressive et illégale”, a souligné György Bakondi.

Selon le conseiller en chef de la sécurité intérieure hongroise, les gens ont peur et se sentent en danger en raison des attaques terroristes, ce qui a des conséquences néfastes sur la société, la politique et l’économie.

“Derrière l’organisation de l’immigration massive se tient l’État islamique, qui a déclaré la guerre à l’Europe. Les partisans de l’idéologie veulent déchirer l’Union”, a ajouté Bakondi.

Bakondi a ajouté que, fort heureusement, les État-nations reconnaissent de plus en plus la lutte contre le terrorisme comme un intérêt fondamental.

Les autorités hongroises ont introduit le 5 Juillet la surveillance dite de frontière profonde. Les migrants attrapés et ne pouvant être accusés de délit sont raccompagnés à la porte la plus proche et envoyés à la zone de transit la plus proche.

“Depuis lors, 4.900 franchissement illégaux de la frontière ont eu lieu à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, plus de 3.100 d’entre eux ont été appréhendés et 1.800 personnes ont été raccompagnées à la frontière”, a souligné György Bakondi.

Selon les autorités hongroises, plusieurs milliers de personnes qui attendent actuellement du côté serbe de la frontière ont déjà fait des tentatives de franchissement de la clôture, et / ou envisagent de le faire. Pour sécuriser cette situation, la présence de la police et des soldats hongrois est encore nécessaire.